LUTTE CONTRE LE DIABÈTE : L’ASSOCIATION NSAS AU CHEVET DES MALADES DE LA RÉGION DE SAINT-LOUIS


Les personnes souffrant de la maladie du diabète à Saint-Louis ont reçu un important lot de  médicaments et du matériel de sport. Il s’agit entre autres de lecteurs de glycémie, du sucre pour diabétiques, de  vélos fixes et d’appareils fitness pour des activités sportives.
Une initiative de l’association NSAS (Nouvelle Solidarité pour une Alliance Sénégalaise) qui a mis à profit cette journée de solidarité pour apporter son soutien aux diabétiques de la région. Une cérémonie qui s’est déroulée au niveau de l’Espace Jeunes de Saint-Louis en présence des autorités municipales qui se sont réjouies de cette belle initiative qui n’en est pas à sa première édition et  dont Ndèye Dieynaba Ndiaye est la présidente.
Selon Mme Amar qui présidait la cérémonie, ce don d’une valeur de plus de 3 millions (lecteurs de glycémie seulement, le matériel sportif étant  issu des bonnes volontés) vient ainsi appuyer les efforts constants que la Mairie de la ville ne cesse de déployer depuis 2012 envers cette catégorie de personnes qui souffrent de cette maladie notamment dans le cade de leur prise en charge au niveau de l’hôpital régional. « Le diabète n’est pas une maladie grave , on peut  le maîtriser et vivre avec pendant plusieurs années, les complications viennent plutôt des comportements et de manque de respect de régimes alimentaires pour les personnes bien portantes comme pour les malades et c’est pourquoi il faut continuer à sensibiliser les populations  pour  réduire les risques de contraction  de cette maladie même si aujourd’hui la prise en charge est devenue effective », dira Mansour Faye.
Au nom des diabétiques, Doudou Diop a remercié les responsables de NSAS et les autorités municipales de Saint-Louis pour ce geste de très haute portée, car dira le président de l’Association des diabétiques de Saint-Louis, le taux de prévalence  est très préoccupant dans la région. 10,4%, c’est le taux qui a été annoncé lors des dernières enquêtes par rapport à cette maladie, mais aujourd’hui selon Mr Diop, ce chiffre a beaucoup évolué et c’est pourquoi  leur association compte beaucoup sur des bonnes volontés à l’image de NSAS pour prendre en charge correctement ses membres.  A noter que dans le même esprit d’entraide envers les couches vulnérables, l’Association Nouvelle alliance sénégalaise pour la solidarité nationale a remis des chèques à une cinquantaine de femmes regroupées en GIE pour leur permettre de s’autofinancer dans des activités rémunératrices de revenus qui vont beaucoup impacter sur la croissance économique.
Jeudi 20 Juillet 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :