LA VÉRITÉ SUR LA VEDETTE DE TRAVERSÉE DAKAR-GORÉE : « Le Fatick » remplace « La Signare », vieille de plus de 40 ans

On aura tout entendu, ces derniers jours, à propos d’un navire de plaisance que le Président de la République aurait acheté avec les deniers publics, à la suite de l’acquisition d’un nouvel avion de commandement. Rien que pour se faire plaisir. Naturellement, cela procède de la bonne et simple diffusion de fausse nouvelle. Le Soleil vous livre la bonne information à ce sujet.


À l’instar de l’escadrille aérienne présidentielle, la Présidence de la République dispose depuis fort longtemps de navire pour le transport de ses hôtes de marque vers Gorée. C’est dans ce cadre que vers la fin des années 70, la vedette présidentielle « La Signare » est commandée par le Président Léopold Sédar Senghor. Mais, ce dernier n’en usera pas : elle est livrée le 16 septembre 1982, au début du magistère de son successeur, le Président Abdou Diouf. Pendant plus d’une trentaine d’années, tout en répondant au contexte sécuritaire de l’époque, « La Signare » assure les transferts maritimes, principalement vers Gorée.
 
L’INCIDENT AVEC BARACK OBAMA QUI A TOUT DÉCLENCHÉ
 
Toutefois, en 2005, la vétusté du navire est manifeste et occasionne un grand carénage afin qu’elle soit présentable et réponde aux normes de sécurité maritimes ainsi qu’aux exigences des services de sécurité des hôtes de marque du Sénégal appelés à embarquer à bord. Mais, en 2013, survient un incident majeur qui gêne au plus haut point la Marine nationale et révulse le Président de la République : le 27 juin, lors de sa traversée pour visiter l’île de Gorée, le Président américain, Barack Obama, embarque à bord de « La Signare » qui… tombe en panne. L’incident fait l’objet de remarques des services de sécurité américains qui recommandent fortement à nombre de Présidents étrangers de ne pas emprunter la vedette s’ils veulent se rendre à Gorée. « La Signare » est trop lent, vétuste et insuffisamment protégé, relèvent-ils.
 
Il s’y ajoute que dans un contexte marqué par des menaces sécuritaires de plus en plus diffuses comme le terrorisme, il est apparu que « La Signare» n’était plus au niveau d’exigence requis pour transporter les autorités et leur service de sécurité, conformément aux nouvelles normes de sûreté maritime. En effet, outre sa très faible vitesse, sa capacité d’emport limitée ne permet pas souvent d’embarquer l’ensemble des membres des délégations présidentielles (personnel de sécurité, service de protocole, et autres personnels accompagnants). À plusieurs reprises, les chaloupes assurant la desserte maritime Dakar – Gorée ont été mobilisées pour transporter une partie des délégations, au détriment des habitants de l’île.
 
ACHETÉ LE 07 JUILLET 2017 À 5 849 339 060 FCfa
 
En 2016, « La Signare » subit un autre grand carénage, mais, rien n’y fait : la vedette a toujours mauvaise presse au niveau international. Alors, prenant en compte cette situation qui risquait d’impacter négativement l’image du Sénégal et son obligation de transporter ses hôtes de marque en toute sécurité, une vedette de 33 mètres est commandée au chantier naval « Océan Sa », en 2017, pour remplacer « La Signare ».
 
Le 07 juillet 2017, le contrat T1784/17 pour l’acquisition de la vedette « Sean Premium 100 » est signé entre le Secrétaire général de la Présidence de la République du Sénégal et le constructeur, « Océan Sa ». Il est approuvé sept jours plus tard par le ministère de l’Économie, des Finances et du Plan. La livraison, prévue pour fin 2018, est retardée pour des raisons de force majeure.
 
Quid du coût du navire entièrement payé sur fonds propres de l’Etat du Sénégal ? Le montant du marché est de cinq milliards huit cent quarante-neuf millions trois cent trente-neuf mille soixante (5 849 339 060) FCfa, toutes taxes comprises. Ce montant est dans le segment des prix des navires militaires de la même taille. À titre d’exemple, le patrouilleur « Tatoua » de la Marine sénégalaise a coûté quatre milliards huit cent cinquante millions (4 850 000 000) de FCfa.
 
GÉRÉE PAR LA MARINE, ELLE PEUT AUSSI PARTICIPER À LA RECHERCHE ET AU SAUVETAGE EN MER
 
La vedette « Sean Premium 100 » baptisée « Fatick », qui n’est donc pas un yacht pour promenades présidentielles, est destinée, comme « La Signare », à transporter les autorités sénégalaises, ainsi que les hôtes de marque, de Dakar à l’île de Gorée, dans les conditions standard modernes de sécurité. Dans le passé, « La Signare » a transporté d’éminentes personnalités comme les Présidents Nelson Mandela, Bill Clinton, George Bush, Barack Obama, et le Pape Jean Paul II, aujourd’hui et demain, « Fatick » fera de même.
 
Avec « Le Fatick » dont la gestion est confiée à la Marine nationale, non seulement le Sénégal corrige les vulnérabilités de « La Signare » et embellit son image de marque en termes de standard de sécurité au niveau international, mais, il dispose d’un navire qui peut accueillir cinquante à soixante passagers dans les meilleures conditions de confort et de sécurité pour effectuer des connections entre Dakar et Gorée, ainsi qu’entre Dakar et Mbour. Outre sa fonction de transport, « Le Fatick » peut également, au besoin, participer à des missions de service public comme la recherche et le sauvetage en mer.
 
Le Soleil
Mardi 1 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :