Kédougou / Locales 2022 : « Si le chef de l’État décide de choisir une autre personne, je me rangerais à sa décision… » (Mamadou H. Cissé, maire)


La commune de Kédougou s’est beaucoup développée depuis 2014. Du moins c’est l’avis du Maire en exercice Mamadou Hadji Cissé qui n’a pas manqué de dresser le bilan de son magistère. 

Selon lui, "dès mon arrivée j’ai dû réorganiser et mettre de l’ordre à la mairie surtout l'état civil. Fixer des horaires bien précis car avant c’était trop dur d’obtenir une simple signature pour un papier administratif. J’ai informatisé l’état civil pour faciliter l’accès aux populations. Ensuite j’ai fait de mon mieux pour assainir le marché central de Kédougou qui était débordé d'ordures et j’ai cherché des camions pour le ramassage des ordures. L’UCG vient en appoint mais nous avons notre système… »

Sur le plan de l’éclairage public et de l’adduction en eau potable, la commune de Kédougou n’a pas lésiné sur les moyens malgré un grand projet d’envergure mis en place par l’État du Sénégal pour soulager les populations du Sénégal et faciliter l’accès à l’eau potable. « Il y a beaucoup de quartiers à Kédougou. Tous les quartiers périphériques ont des extensions de réseau… J’ai aussi construit des salles de classe, des postes de santé et je dégage un budget pour la subvention en médicaments. Dans  les compétences,  il y a aussi la culture et il y a un programme pour valoriser la culture des ethnies minoritaires... », a-t-il fait savoir.

Suite à l'érection de Kédougou en métropole d'équilibre par le président de la République Macky  Sall, l'édile de la ville qui connaît bien l’enjeu des caractéristiques de la métropole d'équilibre qui consiste à faire appel à la voirie, l'assainissement, l'éclairage public, l'urbanisation de la ville et des infrastructures sanitaires, éducatives et socio-économiques de base, afin de combattre les inégalités territoriales, n’a pas aussi manqué de nourrir des ambitions pour le développement de ce pont stratégique qui est aussi un carrefour important pour l’économie de la sous-région. 

Des perspectives que M. Cissé ambitionne de réaliser s’il a la possibilité d’avoir un deuxième mandat, mais cela ne sera possible que si le maire actuel a le renouvellement de la confiance du chef de l’État Macky qui est aussi son mentor, nous dira-t-il.

« C’est ensemble que nous pourrons bâtir notre commune .Nous avons fait quelque chose, c’est pour cela que j’ose demander un deuxième mandat et si nous sommes soutenus nous allons faire mieux encore. J’invite toutes les forces vives de Kédougou à éviter la division car cela va nous fragiliser. Si nous sommes unis autour d’un seul candidat, c'est Kédougou qui va gagner. Mais ma candidature dépend du président de la République. Nous sommes dans une coalition et moi je suis membre de l’APR. Je suis candidat à ma propre succession mais j’ai un chef de parti qui doit décider. S’il juge nécessaire de me reconduire, j’accepterais, s’il décide de choisir une autre personne,  je me rangerais à sa décision… » , a-t-il ajouté lors d’un entretien accordé à Dakaractu.     
Vendredi 15 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :