Kédougou / Locales 2022 : Le Pastef rejette le choix porté sur Moustapha Guirassy et menace de voter contre Yewwi Askan Wi.


Les responsables du Pastef sont montés au créneau, lors d'un point de presse tenu ce lundi 1er novembre 2021 pour dénoncer les actes d'injustice et d'usage de faux de Moustapha Guirassy et de la commission d'arbitrage de la coalition Yewwi Askan Wi.
En effet, les responsables de Pastef ont du mal à cautionner l'investiture de Guirassy pour la mairie de Kédougou au compte de Yewwi Askan Wi. Cette décision a été accueillie de diverses manières par le camp de Pastef.  Selon eux, à cause de la gestion scandaleuse du foncier sous le magistère de Guirassy entre 2009 - 2014, ils ne peuvent pas accepter cette candidature, d'autant plus que le Pastef était deuxième aux élections présidentielles de 2019. 

Par la voix de Omar Diop,  coordinateur communal de Pastef, ils demandent à Moustapha Guirassy, au comité d'arbitrage et à la conférence nationale des leaders, de procéder à un partage équitable des conseillers municipaux, sinon, ils comptent sanctionner la coalition Yewwi Askan Wi le 23 janvier 2022.

Ils demandent au comité d'arbitrage de les édifier sur le choix porté sur Guirassy, car il n'accepteront pas le parachutage d'un candidat, fut-il membre de la conférence des leaders. "Il est inadmissible qu'on donne un quota de 08 conseillers sur 56, pendant que le Pastef est leader de l'opposition dans la région."  Ils demandent au candidat investi un partage équitable des conseillers, "sinon la sanction suivra."

Les militants de Pastef accusent Moustapha Guirassy d'avoir manipulé les procès verbaux pour dire que "le consensus a été trouvé partout, alors qu'il n'en est rien", ont ils martelé...
Lundi 1 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :