Kaolack / Poursuivi pour contrebande et vente illégale de médicaments d'une valeur de 228 millions : M. Amar risque gros.

M. Amar a été attrait à la barre pour répondre de faits qui lui sont reprochés. En effet, il a été arrêté par la Douane à bord d'un véhicule transportant des médicaments prohibés en provenance de la Gambie.


Kaolack / Poursuivi pour contrebande et vente illégale de médicaments d'une valeur de 228 millions : M. Amar risque gros.
Devant la barre, le mis en cause a tenté dans un premier temps de nier les faits en faisant croire au président du TGI de Kaolack,  qu'il n'est guère habitué des faits et que c'est la première fois qu'il transporte une telle cargaison en partance pour Touba dont le destinataire se trouve être un nommé Gorgui Ba.

Toutefois, les interrogations ciblées du procureur ont amené le prévenu à tomber dans le piège. En effet, le maître des poursuites a commencé à lui demander si son marabout ne lui avait pas dit de laisser tomber cette activité délictuelle. N'ayant pas eu le temps de tourner la langue 07 fois avant de parler, M. Amar a répondu  que son marabout l'a une fois appelé dans sa maison pour lui signifier cela, mais cette activité lui permettait de nourrir sa famille et payer les études de ses fils qui pour la plupart sont devenus des étudiants. Prenant la balle au rebond, le procureur de marteler. "Donc, tu as outrepassé les directives de ton marabout". Après cette réplique, le prévenu a commencé à verser de chaudes larmes en implorant la clémence du tribunal. Ce dernier a du coup requis une peine de 2 ans d'emprisonnement et exigé la confiscation du véhicule et de la marchandise.

Son avocat, Me Adama Ndiaye a d'abord pointé du doigt ce fléau qui selon lui, est plutôt systémique et qu'il urge de tracer très souvent la provenance du butin pour pouvoir alpaguer les cerveaux de la bande, car d'après lui, son client n'est que complice pour avoir transporté la cargaison moyennant 300.000 Fcfa. Avant d'ajouter que M. Amar s’est sacrifié pour ses enfants, mais pour ce cas de figure cela n'est guère une raison. En terminant, il a sollicité une application bienveillante de la loi.

L'affaire a été finalement mise en délibéré pour le 18 mai...
Vendredi 13 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :