KOLDA : Sékou Seydi, maire de Koulinto, resté dans ses habits de tailleur.


Fraichement élu maire de la commune de Koulinto,  (département de Médina Yoro Foulah), Sékou Seydi est resté dans son costume de tailleur. Artisan de son de son état, la fonction de maire n’a pas changé ses habitudes. Il est resté maitre-tailleur, travaillant tous les jours dans son atelier. Il estime s’inscrire « dans la rupture » de façon de procéder. 

À la place de son véhicule de fonction, il conduit sa moto suscitant la surprise des populations. Et même en continuant à exercer son métier de tailleur, les fouladounabé se posent mille questions. 

À l'en croire, « au lendemain des locales, j’ai été élu maire de la commune de Koulinto. Mais même étant maire, je continue toujours à exercer mon métier de couturier. » 

Dans cette lancée, il ajoute : « je pense qu’être élu maire ne doit pas nous faire cesser notre métier. J’ai été élu tout en étant maitre-tailleur, donc c’est normal pour moi de lier les deux. Et en continuant mon métier de tailleur, je sais que cela a suscité beaucoup de commentaires. C'est vrai que beaucoup d'autres, une fois élu maire, délaissent leur métier en étant dans les réunions ou autres… » 

Pour lui, « il faut créer des emplois en restant dans son secteur. En ce sens, j’ai eu à former 14 élèves qui détiennent leurs ateliers aujourd’hui. J’ai reçu des félicitations du gouverneur, du préfet et des particuliers. D’ailleurs, cette année c’est moi qui ai cousu leurs tenues de Tabaski. Ces derniers estiment que si tout le monde faisait comme moi, on pourrait se développer assez vite. » 

Revenant sur son parcours, il souligne : « je suis entré dans la politique par les mouvements associatifs. C’est cette porte qui m’a fait entrer dans la politique. C’est ainsi que je me suis mis dans le social pour soutenir notre contrée dans la santé, l’autonomisation des femmes, entre autres. En un mot, j’ai toujours voulu lutter contre la pauvreté dans notre commune. Et ce sont toutes ces raisons qui ont fait que les jeunes ont fait appel à moi en portant ma candidature. » 

Dans la foulée, il lance un appel : « j’invite les maires à rester dans leurs métiers pour donner un bon exemple. En tout cas moi, je ne vais pas délaisser mon métier, même si je reste au service des populations avec mon équipe qui s’occupe aussi d’autres tâches… » 
Dimanche 24 Juillet 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :