KOLDA : Les attentes des populations du nouveau président Bassirou Diomaye Faye...


Les populations du Fouladou attendent beaucoup du nouveau président élu Bassirou Diomaye Faye et de son prochain gouvernement. Ainsi, parmi les urgences il y a la finition du DAC de Fafacourou et des travaux du centre délocalisé de l'université Assane Seck, le bitumage complet de la boucle du Fouladou, l'emploi et l'entrepreneuriat des jeunes, la lutte contre la désertification. A celà, il faut ajouter les questions d'équité sociale, l'électrification rurale, la fin des abris provisoires, l'addiction en eau potable ou les chantiers inachevés entre autres. 


Depuis l'indépendance, le département de Médina Yoro Foula ex sous-préfecture n'a presque jamais bénéficié d'une infrastructure solide de ce genre malgré son potentiel énorme. Dans la foulée, le département de Vélingara de par sa position occupe une place de choix avec le fameux marché de Diaobé véritable pôle économique.

D'après Kabir Kane président du conseil départemental de la jeunesse de Médina Yoro Foula " nous attendons beaucoup de ce nouveau Président du Sénégal. J'ose croire que les travaux de bitumage de la boucle du Fouladou vont être terminés. C'est un chantier parmi tant d'autres qui nous tiennent à cœur. " Dans la foulée , il précise " depuis longtemps nous n'avons que des promesses non tenues ou tenues à moitié. D'ailleurs, la boucle du Fouladou en est un exemple illustratif qui tarde toujours à être terminée pour le grand bonheur des populations. C'est pourquoi, nous voulons que ce nouveau régime ait un œil attentif sur notre département avec toutes ses potentialités agricoles et forestières..."

La région de Kolda à l'image du pays attend de ce régime le rehaussement du plateau technique sanitaire, l'équipement des hôpitaux et des postes de santé pour une santé de qualité. 

Pour Bassirou Diaby ouvrier de son état le changement est inéluctable. A ce titre, il soutient " notre région a plusieurs maux qu'il faut soigner presque dans tous les secteurs. Mais surtout le département de Kolda qui a un taux élevé de jeunes diplômés sans emploi. C'est pourquoi, il est important pour ce nouveau gouvernement de faire focus sur l'essentiel car le temps presse. Par exemple, nous souhaitons que l'agriculture et l'élevage soient des secteurs privilégiés pour le nouveau Président."

Dans ce panier d'attente, on peut ajouter aussi la pénibilité du travail de la femme du monde rural et tout ce qui tourne autour. Ainsi, l'autonomisation et la santé maternelle demeurent une priorité dans le monde rural.


Dans cette dynamique, avance Saly Diallo de la commune de Mampatim (Est/Kolda) " avec la rupture, nous avons beaucoup d'espoir pour nous et nos enfants. En ce sens, je pense que notre région devrait être un grenier rizicole avec ce régime. Et les attentes sont longues pour la région notamment pour nous du monde rural en passant par la santé, l'élevage et de l'autonomisation des femmes."

D'après ceux que nous avons interpellés sur la question précisent qu'il faut réformer même l'administration pour plus d'efficacité. En ce sens, la question de renégociation du pétrole et du gaz ont fait surface...
Mercredi 3 Avril 2024
Madou Diallo



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :