KOLDA - Abdourahmane Baldé dit Doura (président du MKD) : « Pour une première participation, nous nous sommes imposés comme la deuxième force politique... »

Juste trois mois après les locales de 2022, le président du mouvement Kolda debout nous a accordé une interview. Et dans cet entretien, il est revenu d'abord sur l'actualité sanitaire du moment avant de s'appesantir sur les questions politiques locales et nationales.


1- Que pensez-vous de la situation sanitaire notamment la mort de la dame à Louga ?

"Tout d’abord je m’incline devant la mémoire de cette brave dame qui a perdu la vie en donnant la vie et je m’associe à la douleur de ses proches et de tout le peuple sénégalais qui dans son ensemble a été très attristé par ce drame. Je ne peux pas m’avancer sur les causes car il y a une enquête en cours, mais je voudrais appeler les personnels de santé à plus de vigilance et de compassion envers les malades et leurs accompagnants. Certes la majorité le fait déjà, mais il est quand même vrai que des fois il y a des manquements graves. Ensuite, il faudrait que les autorités mettent ces personnels dans d’excellentes conditions de travail, car tout le monde sait que nos hôpitaux publics manquent de tout ou presque et Kolda où j’habite en est la preuve."

Mieux, il poursuit "nous sommes restés très longtemps sans scanner et il a fallu une rude bataille des populations pour que la situation soit réglée et ce n’est qu’un des nombreux problèmes de nos hôpitaux régionaux. À Kolda, les gens meurent pour pour des raisons parfois anecdotiques, car on manque de tout. Même les draps de lit sont lavés dans une autre région. Nos Hôpitaux sont des mouroirs et il faut penser à y remédier."

2-  Quelle lecture avez-vous faite des locales récentes ?

"Ce sont des élections durant lesquelles les sénégalais ont fait leur choix librement et on le respecte. On peut en tirer mille et une analyses, mais je pense que de notre côté, le plus important à retenir est que pour une première participation nous nous sommes imposés comme la deuxième force politique de Kolda. C’est important car ça nous permet d’être incontournable dans l’espace politique local et national."

3-Avec le score obtenu pensez-vous que les populations continueront à vous faire confiance ?

"Nous n’avons aucun doute là-dessus, car jusqu’à présent des Koldois de tous bords continuent à nous rejoindre. Nous avons lancé la vente des cartes du mouvement Kolda debout et pour le moment les résultats dépassent de loin nos attentes. Cela montre que les Koldois nous font confiance et croient en notre projet. Maintenant en politique il faut savoir être patient et avancer étape par étape."

 4- Avant les locales vous aviez promis de continuer à investir et à accompagner la population koldoise. Est-ce le cas actuellement ?

"Absolument, en ce début de Ramadan nous avons d’ailleurs distribué des tonnes de denrées alimentaires aux familles démunies, aux daaras et aux mosquées. J’ai l’habitude de dire que mon engagement pour Kolda dépasse ma personne et j’y crois. Je suis une personne qui respecte sa parole et surtout je suis quelqu’un qui aime son terroir. Je n’ai jamais et je ne cesserai jamais d’œuvrer pour le Fouladou, ses populations et son développement.

5- Plus de deux mois après les élections comment appréciez vous les débuts de la nouvelle équipe municipale ?

"Apparemment ils n’ont pas encore débuté car aucun acte concret n’a été posé depuis leur installation. Les quelques jours qu'on a passés à Kolda nous ont permis d'écouter les populations, qui dans leur majorité ont constaté que le Maire est aux abonnés absents. Ses adjoints n’en parlons même pas, ils sont encore plus fantomatiques. Nous espérons qu’ils vont rapidement se ressaisir car Kolda mérite des autorités qui puissent satisfaire les ambitions des populations."

6- Les législatives approchent et vous avez reçu des propositions de la majorité tout comme de l’opposition. Quel sera votre choix ?

"L’heure du choix n’est pas encore venu et ce ne sera pas mon choix, mais le choix de la base. Je suis très respectueux de ces femmes et hommes qui m’ont investi de leur confiance et de leur espoir donc toute action que je pose se fera avec leur accord."
Vendredi 15 Avril 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :