KOLDA : 100 000 producteurs et productrices protégés par l’assurance agricole grâce à la Socodevi.


Ce sont 100.000 producteurs et productrices qui sont protégés par l’assurance agricole dans le sud. La nouvelle a été annoncée lors du lancement du programme RESILIENCE à Kolda,  ce mardi 21 juin 2022,  par la Socodevi. 

Ce projet vise une amélioration de l’autonomisation des femmes rurales en Casamance. Ainsi, ce projet déploie une offre d’éducation financière et une intégration des femmes auprès de partenaires du milieu rural pour un accès aux produits agricoles et financiers. Et pour consolider le programme, l’assurance agricole a été intégrée dans cette offre de produits et services afin d’apporter une solution de gestion des risques naturels et climatiques.  

Pour Véronique Tine, bénéficiaire du projet (GIE APROVAC de Tamba), « la Socodevi nous a formé sur l’accès aux financements et à l’assurance agricole. Nous qui nous activons dans la banane, on ne peut que saluer cette initiative. Mais notre problème demeure l’accès à la terre et aux financements dont les procédures sont le plus souvent lourdes. » C’est pourquoi, insiste-t-elle, « nous voulons que ces procédures soient allégées par le programme. Cependant, il faut reconnaître que le programme a modernisé notre secteur puisque l’autonomisation des femmes est devenue une réalité aujourd’hui… » 

L’assurance agricole vient sécuriser les producteurs en cas de risque ou de perte de leur hivernage à cause d’une faible pluviométrie. Ainsi, ils pourront avoir une compensation par le remboursement grâce à l’assurance agricole. Il faut rappeler que la Socodevi s’active dans le miel, l’arachide, la banane et le maïs. Et elle met au cœur de son projet le mari et la femme pour qu’ils s’approprient ensemble le projet pour mieux lutter contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire.  

François Diam,  directeur de programme international à Socodevi : « pour nous, il est important de travailler directement avec les agriculteurs sur leur entreprise familiale via les « champs écoles Socodevi ». On se plie à la culture locale pour arriver aux résultats. C’est pourquoi on ne vient pas avec des concepts nouveaux. Et l’association ou la coopérative joue un rôle important dans cette ligne. En ce sens, on essaie de transmettre ces valeurs là en pensant au long terme. » 

Toutes les organisations paysannes ont reconnu le modèle de réussite du programme à l’image de la FEPROBA du bassin de l’Anambé. D’ailleurs, Oumar Ba, président de la FEPROBA, estime qu’avec le programme « champ école » de la Socodevi, toutes les 15 tonnes de riz présentés à la FIARA 2022 ont été écoulés. 

En somme, le programme contribue à améliorer les conditions de vie des familles défavorisées en soutenant la création et le renforcement d’entreprises de coopératives inclusives... 
Mercredi 22 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :