Journée mondiale de la Trisomie 21 : "le retard de procréer peut avoir des risques sur cette maladie." (Dr Pape Mamadou Guèye Orthophoniste)


Pas connue de tous, la Trisomie 21 est une maladie génétique associée à des retards de croissance physique, des traits caractéristiques du visage et une déficience intellectuelle et développement mental légère à modérée. Elle est causée par la présence d'une copie supplémentaire complète ou partielle du chromosome 21. 
 
Et depuis 2004, l'hôpital d'enfants Albert Royer a déjà enregistré plus de 300 cas de Trisomie 21.
 
D’après le Docteur Pape Mamadou Guèye, orthophoniste à l’hôpital d'enfants Albert Royer, la Trisomie 21 est une pathologie consécutive à une anomalie génétique qui s'est produite au niveau de la 21e paire comme il y a d'autres sortes de trisomie 21. Il mentionne que les causes sont au niveau de la genèse et du développement. "Au lieu d'avoir 46 chromosomes, on a 40 chromosomes surnumerés. Parce qu'à la naissance le papa vous donne 23 chromosomes et la maman vous donne 23 chromosomes. Ce qui fait un total de 46 chromosomes. C'est ce qui cause des anomalies", précise-t-il.
 
Selon la blouse blanche, les signes peuvent se développer à la naissance en présence d'une hyperhémie qui est un problème de relâchement corporel, de morphologie au niveau du visage avec la forme du nez, la forme du visage ainsi que l'aspect corporel. Souvent, il est relaté que les personnes atteintes par cette pathologie ont une espérance de vie qui tourne entre 20 et 40 ans. Mais le Dr Guèye dira qu'il y a eu des améliorations avec les avancées de la médecine où les personnes trisomiques peuvent vivre aussi longtemps que possible. 
 
 
Concernant les conséquences sur la vie de l'enfant, il fait savoir que le développement sera perturbé. "Il y aura d'autres facteurs sur le métabolisme corporel et d'autres maladies qui peuvent se joindre à cela. L'aspect articulatoire peut être touché ainsi que la communication. Ce qui amène des perturbations sûres cognitives", explique-t-il. 
 
 
Concernant le nombre de personnes atteintes par la maladie trisomique, il soutient qu'il y a beaucoup de cas et des centres leur sont dédiés comme le centre Aminata Mbaye. 
En recevant des enfants atteints de la pathologie, le Dr Guèye fait savoir qu'il y a des rééducations à faire avant de s'engager sur les  aspects cognitifs et autres. 
 
 
Face à cette maladie, il préconise que les parents fassent des examens au préalable et des enfants le plus tôt possible avant un certain âge. "Avoir un enfant à un certain âge peut avoir des risques sur cette maladie. Toutes les personnes qui décident de faire un enfant ne sont pas à l'abri parce que ce sont des accidents génétiques qui peuvent se produire", conclut-il.
Jeudi 21 Mars 2024
Aida Ndiaye Fall



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :