Interruption du recrutement de volontaires sénégalais pour combattre aux côtés de l’armée ukrainienne : Kiev se plie aux injonctions de Dakar.


L’ambassade d’Ukraine a repris à son compte l’appel du président Zelensky à l’intention de volontaires étrangers pour venir combattre aux côtés des forces armées loyales. Une opération de recrutement de bras sénégalais était même en cours pour « sauver » l’Ukraine de l’ « envahisseur » russe.

L’ambassadeur Yurii Pyvovarov a confirmé à Dakaractu qu’à la date du 2 mars, 36 personnes se sont inscrites à partir du formulaire posté sur la page Facebook de la représentation diplomatique de l’Ukraine au Sénégal. Pour légitimer une telle démarche, il invoque la formation au sein de l’armée d’une unité appelée la Légion internationale de défense territoriale d’Ukraine. 

Après la publication de notre article, les autorités sénégalaises ont réagi et ont convoqué le diplomate ukrainien qui a été sommé de retirer l’appel sur les réseaux sociaux et d’arrêter immédiatement l’opération d’enrôlement.

Une injonction à laquelle Yurii Pyvovarov s’est pliée. Un tour sur la page Facebook de l’ambassade d’Ukraine permettra de savoir que la publication controversée n’y est plus. Nous avons également appris que la procédure visant à recruter des sénégalais pour appuyer l’armée ukrainienne a été tout simplement interrompue par ses organisateurs. Ce qui veut dire que les volontaires qui s’étaient inscrits sur la plateforme de recrutement risquent de ne pas voir Kiev ou les autres villes ukrainiennes où ils devaient être déployés. Pour ces candidats, c’est un rêve de sauver « un pays agressé » qui a été brisé. 

Cette réaction sénégalaise était prévisible si on sait que Dakar s'est montré équidistant des belligérants et l'a réaffirmé une nouvelle fois ce mercredi 2 en s'abstenant de voter la résolution de l'Assemblée générale des Nations-Unies,  exigeant de la Russie qu'elle cesse les combats et retire ses troupes d'Ukraine. 

Pour les services de sécurité, la mort dans l'œuf de cette opération d'enrôlement est un grand ouf de soulagement eu égard au danger que pouvait représenter cette mobilisation de sénégalais dans un conflit armé dans lequel leur pays n’est pas directement impliqué...
Jeudi 3 Mars 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :