Insécurité dans le Saloum : « Les forces de défense et de sécurité sont sur le qui vive... » (Gouverneur de Kaolack)


L'insécurité gagne de jour en jour du terrain dans le Saloum. En atteste, la dernière agression qui a occasionné la mort d'un jeune américain à Kanda Amady Diakho (Département de Kaolack). 
Interrogé sur cette situation d'insécurité, le gouverneur de Kaolack, Alioune Badara Mbengue s'est voulu rassurant avant d'inviter les populations à avoir la culture de la dénonciation.

« Qu'on le sache ou pas, les forces de défense et de sécurité, en l'occurrence la police, la gendarmerie, l'armée et la douane, sont sur le qui vive, jour et nuit, qu'il pleuve ou qu'il vente, au service de la population de manière générale, mais plus particulièrement au service de la sécurité de la population. Maintenant, il peut se passer un moment où cette situation monte crescendo et qui ressemble à de l'insécurité. C'est la période de la traite des produits agricoles particulièrement des produits arachidiers. Donc, on a l'impression que c'est la période pendant laquelle ces malfaiteurs là commencent à fouiner le nez un peu partout à la recherche du gain facile. Nous ne laisserons pas faire, mais pour que ce travail là puisse aboutir convenablement, il faudrait la collaboration de toutes les populations. Les forces de l'ordre, de défense et de sécurité, malgré leur bonne volonté, appuyées par l'autorité administrative, ne peuvent pas être partout en même temps. Ce sont les populations qui doivent être notre prolongement en collaborant avec nous en filant l'information à temps... »
Vendredi 24 Janvier 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :