Hubert Auriol, légende du Dakar, est décédé...

Hubert Auriol est décédé ce dimanche 10 janvier à l’âge de 68 ans, nous annoncent l'entourage proche de l'ancien pilote français et un responsable d'Amaury Sport Organisation (ASO). Le triple vainqueur du Paris-Dakar, puis directeur de l’épreuve pendant neuf ans, a marqué l'histoire de sa discipline. La légende du célèbre rallye-raid a été victime "d'un accident cardio-vasculaire suite à un long combat contre la maladie", a précisé sa famille à l'AFP.


Âgé de 68 ans, celui que l’on surnommait "l’Africain", a marqué l’histoire du Paris-Dakar. Né en Ethiopie à Addis-Abeba, le 7 juin 1952, il a notamment remporté l’épreuve à moto avec BMW en 1981 et 1983. 

 

En 1987, alors que la course est serrée avec Cyril Neveu, Auriol avait abandonné à la veille de l’arrivée après s’être fracturé les deux chevilles au terme d’un combat acharné entre les deux hommes pour la victoire. Une fois remis sur pied, il a repris le volant et pour remporter l’édition 1992, en voiture cette fois, avec Mitsubishi. Ce nouveau titre a fait de lui le premier à remporter l'épreuve en tant que pilote moto et auto. 

 

A ce palmarès, il faut ajouter cinq titres de vainqueur de la Coupe du monde des rallyes-raids. Il est devenu également, en 2019, le troisième double champion du monde intronisé au Hall of Fame de la FIA.

 

Un record du monde bien loin des rallyes

 

Pendant sa "pause" en 1987, encore convalescent de sa double fracture aux chevilles, Hubert Auriol a voulu relever un nouveau défi. En compagnie du pilote automobile français Henri Pescarolo, et de deux autres accompagnateurs Patrick Fourticq et Arthur Powell, il a décollé de l'aéroport du Bourget, aux commandes d'un bimoteur Lockheed L-18 Lodestar des années 40 afin de battre le record du tour du monde sur avion à hélices. A l’époque, il était toujours détenu depuis 1938, par le fantasque milliardaire américain, Howard Hughes, sur ce même type d'appareil, en trois jours, 19 heures et 14 minutes (91 h 14).

 

L’équipe a réalisé l'exploit. Ils ont en effet bouclé ce tour du monde de 23 852 kilomètres en 88 heures et 49 minutes et ont ainsi battu le record du monde, presque cinquante ans après Hughes. Depuis ce mois de juin 1987, il reste encore aujourd'hui le détenteur de ce record.

 

Le Dakar dans la peau

 

Toujours aussi passionné, après sa carrière de pilote, il n’a pas lâché le volant. De 1995 à 2004, il a assuré la direction de l'épreuve, renommée Dakar avec Amaury Sport Organisation. Puis il a organisé, en 2006, la première édition du rallye "La légende des héros", un raid de Paris à Dakar au guidon de vieilles motos, Yamaha XT 500, par équipe de trois. Ce raid limité à 50 équipages avait pour but de retrouver l'ambiance des premiers rallyes Paris-Dakar, avec un budget limité.

 

Deux ans plus tard, il a organisé la première édition de l'Africa Race, un nouveau rallye-raid à l'esprit des Dakar d'antan. Ce sont les pays africains qui se sont tournés vers Jean-Louis Schlesser et Hubert Auriol, deux anciens vainqueurs du Paris-Dakar, pour leur demander la création de ce nouveau rallye. L’épreuve internationale reprenait les valeurs initiales des rallyes raids d'antan. Mais il a dû laisser la direction de l’épreuve, en raison d’une clause de non-concurrence avec ASO. 

 

De 2013 à 2016, il a aussi été directeur de course du China Grand Rally (CGR). Celui qui aura marqué de son empreinte son domaine de prédilection a d’ailleurs été récompensé avec les plus grands honneurs. En 1995, il est décoré de l'Ordre national du Mérite, et de la Légion d'honneur. Le sport automobile français vient de perdre un très grand nom.

Dimanche 10 Janvier 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :