France : Macron refuse de libérer les magistrats du parquet


Conformément à une coutume établie au nadir de la 5e République, au moins une fois durant son magistère, le Premier des Français assiste à l'audience de rentrée solennelle de la Cour de cassation. C’est ainsi que ce 15 janvier, Emmanuel Macron a eu l’occasion de dire ses quatre vérités à 600 hauts magistrats.

Abordant la question de l’indépendance de la justice, Macron a maintenu que les magistrats du parquet continueront d'être nommés par le ministre de la Justice pour porter la politique pénale du gouvernement. "Le parquet à la française se doit d'être rattaché à la garde des Sceaux et notre travail est d'assurer son indépendance", a dit le président de la République française.
Lundi 15 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :