Franc-maçonnerie : Tractations pour la succession de Hamed Bakayoko à la Grande loge de Côte d'Ivoire, l'ennemi juré du défunt en pole position.


Franc-maçonnerie : Tractations pour la succession de Hamed Bakayoko à la Grande loge de Côte d'Ivoire, l'ennemi juré du défunt en pole position.
Le Premier ministre ivoirien, Hamed Bakayoko, est décédé en Allemagne le 10 mars dernier. Il souffrait d'un cancer du foie. Sa mort qui a affligé le président ivoirien, Alassane Ouattara, a provoqué un séisme au sein de la Grande loge de Côte d'Ivoire (GLCI) dont il était le grand maître.

Selon Africa Intelligence lu à Dakaractu, les tractations vont bon train pour trouver un successeur au défunt chef du gouvernement ivoirien.

Grand maître de cette grande loge maçonnique qui compte 40 loges et 2.000 membres, Hamed Bakayoko devait rempiler le 10 avril prochain pour un second mandat. Depuis plus de 10 ans, il préside à la destinée de la GLCI.

Pour sa succession, c'est l'actuel ministre des Eaux et Forêts, Alain Richard Donwahi qui serait en pole position. Grand maitre des maçons des marques et de la province du centre, il devrait bénéficier de la confiance de 100 membres sur les 2.000 que compte la GLCI.

Pour la petite histoire, Hamed Bakayoko et son potentiel successeur à la GLCI n'étaient pas en très bons termes. À son arrivée au ministère de la Défense en 2017, celui que ses intimes appelaient « Hambak » avait décidé d'auditer son prédécesseur qui n'était personne d'autre que Alain Richard Donwahi sur 61 milliards de francs de commandes passées. Certaines avaient été annulées...
Lundi 15 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :