Fatick, Kaffrine, Biscuiterie, Gorée... : Les résultats positifs obtenus par les acteurs du foot au plan des « locales » sont attendus au niveau continental

Ils sont sans doute les grands oubliés de la soirée électorale de dimanche et pourtant, si la majorité présidentielle a conservé certains bastions, c’est grâce à eux. Eux, ce sont le ministre des Sports, le président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), son deuxième et troisième vice-président.


Matar Ba et Augustin Senghor ont décroché la médaille. Le même métal que sept ans auparavant, aux élections locales de 2014. Pas celui, donc, qu'ils sont allés chercher dans la capitale camerounaise, eux le ministre des Sports et le président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf).

Ces acteurs du Sport, investis sur les listes de Benno Bokk Yakaar (BBY) aux locales, se sont servis de la « méthode sportive » comme « style de campagne ». En bons dirigeants, ils ont usé et abusé de la métaphore, promettant de « faire la passe à l'autre et pour les autres » et de « ne laisser personne sur le banc de touche ». À Fatick, Kaffrine, Biscuiterie et Gorée, le ton a même rappelé par moments un « discours rassembleur ».

Certains candidats au profil sportif l’ont emporté pour leur première participation à des locales, d’autres ont confirmé brillamment, sans même attendre les résultats officielles.

Le président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (Lsfp), Mohamed Djibril Wade, candidat de Wallu Sénégal,  a été réélu maire de Biscuiterie, réputé bastion libéral. Augustin Senghor, maire sortant de Gorée, n’a pas eu besoin d’attendre les résultats officiels pour conserver sa Mairie.

À Kaffrine, le ministre de l'Urbanisme, du logement et de l'hygiène publique, Abdoulaye Sow, a résisté au tsunami électoral provoqué par la coalition Yewwi Askan Wi (Yaw) dans certaines localités.

Le ministre des Sports, maire sortant de Fatick a mobilisé le maximum d’électeurs pour un scrutin qui, d’ordinaire, déchaîne les passions dans la Ville natale du président Sall, qui résiste à l’opposition depuis l’arrivée au pouvoir de ce dernier. Même si, au vu des résultats provisoires du scrutin du 23 janvier 2022, BBY a vu l’espace qu’il occupait dans la région se rétrécir comme peau de chagrin.

Dans le fief du chef de l’État, le scrutin aura donné lieu à d’intenses tractations au sein de la majorité présidentielle. Et généré frustrations, déceptions et quelques dissidents. Les enjeux de ce scrutin, local certes, avaient des implications nationales cruciales pour la suite du second mandat de Macky Sall.

Les présidents de la Fédération sénégalaise de football de la Ligue amateur, de la Ligue professionnelle et le ministre de tutelle ont « gagné la première manche » en « locales », mais ils doivent « reprendre la main » et aller chercher le trophée
 de la CAN Cameroun 2021 , faute de quoi l’inauguration du Stade du Sénégal ne fera pas le buzz.
Vendredi 28 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :