Farba frontalement à Barthélémy Dias : « Si c’est un complot contre vous, essayez de trouver votre traître… Benno, ne vous laissera jamais vous dresser devant Macky Sall, c’est moi qui vous le dit !»


La coalition Benno Bokk Yakaar n’a pas apprécié l'attitude du maire de la ville de Dakar, Barthélémy Dias qui s’est donné en spectacle à la direction générale des élections ce mercredi. En effet, tout est parti d’une irrégularité sur la liste de la coalition Yewwi Askan Wi à Dakar qui n’aurait pas respecté la parité conformément à la loi n°2010- 11, du 28 mai 2010, instituant la parité absolue homme-femme dans toutes les institutions totalement ou partiellement électives. Mais la coalition Benno Bokk Yakaar n’a pas fait de cadeau à la tête de liste départementale de Yewwi Askan Wi qui a frontalement accusé le président Macky Sall d’être à l’origine de cette situation. Une accusation foncièrement inopportune et fausse,  selon le maire de Agnams qui prenait part à ce point de presse de la coalition de la majorité.

Farba Ngom, prenant la parole, s’est d’abord désolé de cet appel à la résistance avortée du maire qui, selon lui, verse dans la manipulation. « Vous voyez qu’il est 22h passé, il ne se passe absolument rien parce que ce gars ne respecte pas les sénégalais ». En effet, si la situation liée à la confection de leur liste est arrivée à ce stade, c’est parce qu’ils ont fauté. Donc qu’ils en assument l’entière responsabilité, estime le député Farba Ngom dégageant la responsabilité de Benno et invitant le maire à se pencher sur le responsable qui serait un certain Saliou Sarr ou je ne sais qui… à l’interne, vous savez bien ce qui se passe », a encore servi le maire des Agnams, loin de baisser le ton.

En réalité, Farba Ngom se dit offusqué d’entendre que les fautifs, c’est toujours le Benno, le président Macky Sall alors qu'en leur sein, l’irresponsabilité et le manque de professionnalisme a atteint ses limites. « Si c’est un complot qui s’organise autour de votre personne, essayez de trouver votre traître … mais sachez que nous, Benno, ne vous laisserons jamais vous dresser contre le président Macky Sall, c’est moi Farba qui vous le dit et vous pouvez me croire », a lancé d’un ton ferme, le souteneur du président de la coalition Benno Bokk Yakaar.

« Vous êtes qui pour aller devant la direction des élections et faire un tel scandale, s’en prendre aux forces de l’ordre ? C’est indigne d’un maire qui se dit respectable », a encore dénoncé Farba rappelant au maire, qu’il y a trois mois, c’est cette même direction générale des élections qui l’a conforté dans sa victoire car elle était légitime et tout le monde l’a reconnu en premier, Benno.

« En plus, il n’est pas mandataire. Son mandataire était même à l’intérieur en train de négocier, c’est vraiment ne pas respecter les citoyens Sénégal. Quand vous avez fauté, il faut reconnaître votre erreur. Votre attitude n’est pas responsable », dit encore Farba Ngom entouré d’autres responsables de Benno.

Pour le député-maire, les professionnels des médias doivent rappeler souvent l’article 149 du code électoral pour que les gens puissent s’informer de leurs droits et devoirs face à ces lois.

Pour finir son propos, Farba Ngom estime que les locales sont derrière nous, mais les législatives sont à quelques mois. Il est impératif dès lors, de ne laisser personne jouer à la diversion ou la  manipulation en se mettant en face du président Macky Sall. « Nous ne permettrons désormais à qui que ce soit de se dresser devant notre mentor.  La majorité absolue à l’assemblée sera acquise au soir du 31 juillet 2022 avec sérénité », conclut le maire des Agnams.
Jeudi 12 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :