Fabricant d'armes "made in Sénégal" : Le combat de l'ingénieur électro mécanicien Serigne Mactar Bâ pour sauver son entreprise.


Seul sénégalais connu dans l'industrie de l'armement, Serigne Mactar Bâ est en train de voir rouge. L'ingénieur électro mécanicien qui est formé à bonne école, est en train de se battre pour sauver son projet. Celui de fabriquer pour l'armée sénégalaise des blindés. Pourtant, tout était bien parti. Il a tapé dans l'œil des autorités sénégalaises en 2008, sous le magistère de Wade. Cette bonne impression ne se dissipera pas avec l'arrivée de Macky Sall. Mieux, il parvient à avoir un contrat qui lie aussi bien l'armée que le ministère de la recherche scientifique et de l'Innovation. Mais depuis quelques temps, ledit département, selon Serigne Mactar Bâ, peine à jouer pleinement sa partition pour que le complexe militaro-industriel soit une réalité sous nos cieux. “Appauvri” par cette situation à laquelle il n'était pas préparé puisque croyant qu'il pouvait compter sur les autorités, il a du revoir sa copie. Pour lui, le ministère de la recherche scientifique fait preuve de mauvaise foi dans ce dossier puisqu'on lui envoie toute sorte d'excuses pour ne pas respecter leur part du contrat tripartite. Poussé à bout, Serigne Mactar Bâ qui a tenté à plusieurs reprises de contacter le président de la République n'exclut pas d'ester en justice pour obtenir réparation, surtout que le contrat ne le lui interdit pas. Pour lui, il n'est pas question d'abandonner ou d'accepter d'autres offres. “Je compte rester au Sénégal et je ne reste pas pour être pauvre”, jure le jeune ingénieur interviewé chez lui par Dakaractu. Nos tentatives d'avoir la version du ministère incriminé se sont révélées sans succès. 
Mercredi 27 Mars 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :