FRUSTRATIONS CHEZ DES JAAMBARS / Quand l’absence quasi-totale du CEMGA du théâtre des opérations en Casamance agace...




En plus de souffrir les tirs des rebelles et de compter parfois des morts et des blessés, les militaires Sénégalais actuellement au front en Casamance (ou du moins certains d’entre eux) ressentent un pincement au cœur en notant l’absence remarquée de leur patron à leurs côtés. 

Dans un document adressé à Dakaractu, des jambars déplorent totalement le fait que depuis le top départ des opérations de désintégration des bastions rebelles dans le sud du pays a été lancé, pas une seule fois le général de Corps d’armée n’est venu s’enquérir de leur situation.

Une situation inédite selon les bérets grogneurs ! « La défection du théâtre des opérations par le chef de l’Armée est une première depuis la création de l’institution militaire (…). La présence du chef à coté de ses hommes est indispensable pour catalyser le moral de la troupe », lit-on dans le document. Pire, ajoute-t-on d’un ton assez direct : « Ni le CEMGA, ni le chef d’état-major de l’armée de terre, commandant les opérations, encore moins le commandant de la Zone militaire N°5 n’ont effectué une visite des unités combattantes sur le terrain. ». Ils poursuivent. «  Si le CEMGA s’est contenté de séjourner à Kaolack, très loin de la troupe durant un moment des opérations, le CEMAT n’a jamais quitté son poste de commandement à Bignona pour remonter le moral de ses formations. Même durant l’une des pires tragédies de l’Armée vécue le 24 janvier 2022 avec l’attaque perpétrée sur contingent sénégalais en Gambie par la faction de Salif SADIO. Malgré les cinq pertes en vie humaine, dix blessés et les sept otages  enregistrés, le CEMGA ne s’est toujours pas rendu sur le théâtre pour remonter le moral aux jambaars qui souffrent d’une absence de soutien de leur hiérarchie.
 
Les militaires sous couvert de l’anonymat, interpellent le Chef de l’État sur le cauchemar qu’ils vivent et espèrent une réaction de sa part...
Dimanche 8 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :