Exploitation du stade "Ibrahima Boye" et de la fourrière municipale : Après l’intervention du maire de Guédiawaye, Racine Talla s’en mêle et réclame la restitution de ces lieux aux populations…


Exploitation du stade "Ibrahima Boye" et de la fourrière municipale : Après l’intervention du maire de Guédiawaye, Racine Talla s’en mêle et réclame la restitution de ces lieux aux populations…
Au moment où Ahmed Aïdara, le maire de Guédiawaye a fini de notifier au président du Guédiawaye football club (GFC), Lat Diop, une suspension de la convention qui liait les deux parties, pour une renégociation, s’agissant de l’exploitation du stade Ibrahima Boye, la commune de Wakhinane, notamment son maire Racine Talla, s’est mêlé au dossier en réclamant la restitution pure et simple du stade à GFC. Un recours à l’initiative de l’édile de Wakhinane Nimzatt a déjà été introduit…

D'après une source à Dakaractu, « Le Stade municipal Ndiarème baptisé Stade Ibrahima Boye et la fourrière municipale qui se trouvent dans le périmètre communal de Wakhinane font partie intégrante du patrimoine de cette municipalité selon les dispositions de la loi n° 2013-10 du 28 décembre 2013 portant code général des collectivités locales en ses articles 309 et 195-196 »

Toujours d’après la même source, il faut se référer à « L'arrêté n° 0203/RD/DGW en date du 25 octobre 2014 portant dévolution du patrimoine, redéploiement du personnel et répartition des actifs et passifs financiers de la Ville et aux cinq Communes de Guédiawaye avait amputé Wakhinane Nimzatt du Stade Ndiarème et de la Fourrière municipale au profit de la Ville de Guédiawaye. » 

C’est dans ce sens que : « La gestion de ces deux biens municipaux avait été confiée à la Ville de Guédiawaye dans le souci d'en faire profiter toutes les communes dans le cadre de l'intercommunalité. En contrepartie la gestion du Centre Polyvalent d’Action et de Formation (CPAF) était confiée à la Commune de Wakhinane Nimzatt. » 

Dès lors, il fait savoir que l’action unilatérale prise par le nouveau maire de Guédiawaye est une violation de l’accord initialement convenu… : « La décision du Maire Ahmed Aïdara de suspendre le contrat qui confiait la gestion du stade Ibrahima Boye à Guédiawaye Football Club (GFC) remet en cause l'objectif initial d'intercommunalité et d'intérêt commun. »

Au regard de tout cela, le maire de la commune de Wakhinane a décidé d’introduire un recours pour rétablir la situation… « Le maire Racine Talla a introduit un recours pour récupérer le Stade municipal et la fourrière municipale de Wakhinane Nimzatt, en même temps rendre à la Ville de Guédiawaye le CPAF. » 

En guise de précision, il est souligné que « Le recours  date d’avant les dernières élections et était inscrit dans le programme de campagne du candidat-maire Racine Talla. Cette revendication légitime des populations de Wakhinane Nimzatt, privées de leur Stade et obligées de payer à la Ville pour que leurs équipes utilisent le Stade, sera portée aussi longtemps que cette injustice ne sera pas corrigée. »

Dans cette dynamique, notre source renseigne : « Il faut souligner que parmi les projets du Maire Aliou Sall, s’il était réélu, figurait la restitution à Wakhinane de son patrimoine. Aujourd’hui que le club fanion de Guédiawaye, GFC, est privé de ce stade pour des « raisons financières » et plus politiques par le Maire de Ville, que même les clubs sportifs de Wakhinane Nimzatt sont interdits d’accès à leur propre patrimoine. »

Enfin, il ajoute que désormais « Le Maire Racine Talla et le Conseil municipal sont mis face à leurs responsabilités  pour l'application stricte de la Loi. Une solution à l’amiable aurait pu être trouvée, mais l’amateurisme et la violence verbale du Maire Ahmed Aïdara ont ouvert la voie à Wakhinane Nimzatt qui a saisi les autorités compétentes pour la restitution de son patrimoine (stade municipale et fourrière municipale) à sa commune. En attendant la  gestion du Stade pourrait être confiée au Ministère des Sports qui a financé intégralement sa réhabilitation pour ne pas pénaliser GFC et les clubs de la Commune de Wakhinane Nimzatt. »
 
Mercredi 28 Septembre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :