Etat-major des armées : Le ministre Me Sidiki Kaba annonce la création d'un institut de défense nationale à vocation internationale.


En présidant la cérémonie d'ouverture du cours d’état-major, session 2020 – 2021, le ministre des Forces Armées a annoncé la création d’un institut de défense nationale à vocation internationale. Cet institut comprendra une école d’état-major, une École supérieure de guerre et un Centre de doctrine. À l’en croire, il ne sera plus question d’envoyer les officiers en formation militaire en occident.  

« Il constitue surtout un jalon essentiel vers la création d’une école d’état-major au sein d’un pôle d’enseignement militaire supérieur d’excellence qui sera dénommé Institut de défense du Sénégal »,  informe le ministre des Forces Armées.  

Le ministre précise que l’institut « aura pour mission de préparer les officiers des Armées, de la Gendarmerie nationale et de la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers à assumer des responsabilités d'état-major, de commandement et de direction ». 

À l’en croire, l’institut contribuera aussi à doter « notre système de défense nationale d’un cadre pluridisciplinaire de recherche et d’analyse des questions stratégiques qui interpellent notre pays, mais aussi l’Afrique et le monde ».

« L’Institut de Défense nationale permettra enfin de doter les Forces armées d’un cadre d’enseignement militaire supérieur continu, avec une cohérence d’ensemble entre les différents niveaux », informe le ministre des Forces Armées, Me Sidiki Kaba qui ajoute que « je suis heureux d’apprendre que les chantiers, pour l’érection de cet Institut, sont en très bonne voie au Camp Général Idrissa Fall ».

Ainsi, avec la formation de ces officiers pour les postes de responsabilité des états-majors, le ministre prépare leur renouvellement. Car, fait-il savoir, « la dynamique de développement de l’enseignement militaire supérieur est donc bien enclenchée. Le meilleur système d’armes n’est rien sans un système d’hommes cohérent et rationnel. C’est pourquoi nous avons fait le pari du développement du capital humain en investissant dans la formation continue des cadres. Car l’officier d’état-major, doit être une représentation de savoir, de savoir-faire et savoir être... »
Jeudi 8 Octobre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :