Escroquerie : un agent commercial de la Sonatel vole la pièce d'identité d'un client, change son numéro orange money et vide son compte

Domicilié à Keur Massar, I. Badiane âgé de 28 ans a été condamné à 2 ans de prison dont 1 mois ferme par le tribunal des flagrants délits de Dakar pour escroquerie, vol à l'occasion d'un service, faux et usage de faux et introduction et maintien frauduleux dans un système informatique au préjudice de Badara Nd.


Agent commercial depuis quatre années à la Sonatel, I. Badiane a voulu danser plus vite que la musique. Au lieu de se limiter à son travail d'agent commercial, il a volé une pièce d'identité d'un client pour accéder à son compte orange money. Attrait à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, le mis en cause est poursuivi pour escroquerie, vol à l'occasion du service, faux et usage de faux et introduction et maintien frauduleux dans un système informatique. Pour ces délits, Ismaila Badiane a été condamné à 2 ans d'emprisonnement assorti de sursis.

En effet, il ressort de l'économie des faits que la partie civile a constaté que sa ligne téléphonique du numéro 77 3..... est subitement devenue hors service, alors que son compte orange money était créditeur d'un montant de 1 870 000 francs Cfa. S'étant rapproché des services de la Sonatel des Almadies pour des explications, il lui a été notifié que le numéro a été affecté à une autre personne. Sur ce, il a déposé plainte, qui a occasionné une réclamation pour fraude sur Orange money au service Orange Finances mobiles Sénégal. Après de nombreuses enquêtes, les réponses aux réquisitions adressées au service Inspection de la Sonatel ont permis de constater que la ligne téléphonique de la partie civile a fait l’objet d'une cession du nom d'Alassane Ndiaye. Sur ces entrefaites, il a été arrêté et placé sous mandat de dépôt à la citadelle du silence.

A la barre, le prévenu a reconnu les faits qui lui sont reprochés alléguant avoir commis une erreur dont il regrette amèrement. "Je travaille à la Sonatel depuis 4 ans. Durant mes jours de congés, je me suis rendu au Mamamia aux Almadies. Ainsi, j'en ai profité pour faire un tour à l'agence Sonatel des Almadies. À mon arrivée sur les lieux, j'ai constaté que toutes les lumières de l'agence étaient allumées et j'ai trouvé le vigile devant la porte de l'agence. Je lui ai expliqué que j'avais oublié mon badge d'accès à l'intérieur et il m'a laissé entrer sans me poser de question. Ce faisant, je me suis dirigé vers l'ordinateur de l'accueil que j'ai trouvé ouvert. Ainsi, je me suis connecté à la plate-forme Simplissimo pour effectuer la cession du numéro de Badara Nd. à partir de la carte nationale d'identité du sieur A. Ndiaye que j'ai trouvée dans un tiroir. Je n'avais retiré que 600 mille de nos francs. C'était un emprunt et j'allais lui rembourser sous peu de temps. C'est la première fois que je fais cela. La partie civile a été remboursée de son argent. J'ai commis une erreur et je le regrette", se dédouane-t-il.

"Les faits sont graves. Vous êtes un agent de la Sonatel, vous devez protéger les intérêts des clients au lieu de vous retourner pour devenir un agent pénal", mentionne la parquetière. Qui a requis 2 ans dont 6 mois ferme.

La défense estime que le plaignant a été désintéressé. Ce qui a justifié son désistement de l'affaire. "Cet homme mérite une seconde chance. Il a commis une erreur comme tout être humain", a plaidé le conseil du prévenu qui reconnaît qu'aujourd'hui, beaucoup de nos concitoyens se plaignent du fait que leur compte orange money a été dépouillé. Ainsi, convaincue de la culpabilité de son client, la défense sollicite une application extrêmement bienveillante de la loi pénale.

Au finish, le Tribunal statuant publiquement et contradictoirement a déclaré le prévenu Ismaila Badiane coupable des faits et le condamne à une peine de 2 ans dont 1 mois ferme.
Mercredi 25 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :