Équipe nationale : Pathé Ciss, une grande première et de belles promesses …


Comme un habitué de la tanière, c’est un Pathé Ciss très à l’aise avec le ballon, disponible et surtout clairvoyant dans le jeu, qui a honoré avec brio sa première sélection avec les Lions.

Face à la Bolivie (2-0) ce samedi, au-delà de son poste de sentinelle, le joueur du Rayo Vallecano a mis son monde d’accord en livrant une performance de haut vol ! «Quand on te donne une chance, il faut la saisir », avait-il lâché au sortir de ses 64 minutes passées sur la pelouse du stade de La Source… 


De l’avis d’Aliou Cissé, le milieu récupérateur - relayeur apporte de l’équilibre dans l’entrejeu sénégalais. Il faut dire que le frère cadet de Saliou Ciss, a fait sensation pour ses grands débuts sous le maillot de l’équipe nationale du Sénégal. Alliant subtilement, et à bon escient le jeu court dans les petits espaces et le jeu long à travers de délicieuses passes transversales, le natif de la Médina a dévoilé toute sa palette technique.

Une très belle promesse en vue de la coupe du monde Qatar 2022 (20 novembre au 18 décembre.) 

Reste à savoir si sa performance de samedi dernier sera une constante au milieu de terrain des Lions... Force est de reconnaître que depuis l’ère de Papa Kouly Diop (21 sélections), la sélection sénégalaise a souvent été confrontée à un manque de créativité et de liant dans ce secteur. Si l’excellent Nampalys Mendy, dans son rôle de sentinelle, est sans nul doute la clé de voûte du 4-3-3 du coach Cissé, Pathé Ciss pourrait être la pièce manquante du puzzle. Son association avec Pape Matar Sarr et Pape Guèye aura incontestablement boosté les Lions qui, par séquence ont produit un football d’une rare fluidité. « Enfin du beau jeu ! » 

Malgré quelques fausses notes dans sa première partition avec le maillot sénégalais, Pathé s’est montré très entreprenant et volontaire quand il s’est agi de jouer au maestro. Mieux, Pathé Ciss, s’est essayé au tir lointain, en témoigne sa grosse frappe décochée de plus de 20m, en première mi-temps, bien sortie par le portier Bolivien. Au sortir de ces deux matches amicaux contre la Bolivie et ce mardi 27 septembre face à l’Iran (14h30 Gmt), le bonhomme pourrait être reconduit, peut-être dans un nouveau schéma tactique en compagnie d’Idrissa Gana Guèye et Nampalys…
Lundi 26 Septembre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :