Entretien avec le DG du CICES / L’espace réservé aux exposants, les innovations majeurs, la sécurité : Cheikh Ndiaye fait, à mi-parcours, le point de la FIDAK2019.


Pour cette année, dans le souci de rendre l’organisation plus optimale et de combler le besoin des visiteurs et de tous les clients, des innovations ont été apportées dans cette 28e édition de la Foire internationale de Dakar. Le directeur général du CICES, dans un entretien avec Dakaractu,  en faisant le bilan  à mi parcours, a estimé qu’il y’a de la  satisfaction à plusieurs niveaux.

D’abord, sur l’aménagement de l’espace réservé aux différents stands, il a été noté une amélioration considérable avec 16.000 mètres carrés de pavillons sous-couvert. Contrairement aux années précédentes, qui voyaient le Cices commercialiser plus que cette surface, l’aménagement se faisait en suivant la demande des clients. Pour cette édition, selon le directeur du Cices Cheikh Ndiaye, « une harmonisation de l’espace est prise en compte pour une bonne organisation de la foire afin qu’elle se déroule dans des conditions meilleures.

La nouveauté, comme ‘le coin de l’entreprise’ qui est cette année bien encouragé rentre dans l’optique d’impliquer certains acteurs qui veulent faire un suivi par rapport à la création d’entreprise.

L’industrialisation et le transfert de technologie sont les innovations que la FIDAK a utilisées comme thème majeur cette année et qui voit ainsi la foire être dans une dynamique qui évacue la pollution sonore et d’autres futilités qui affectaient négativement la foire.
Jeudi 19 Décembre 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :