Entretien / Latif Coulibaly se confie : « Aucune structure politique, n’est en mesure par ses effets personnels, de mettre dangereusement en péril notre démocratie »


Après plusieurs mois loin des radars médiatiques, le ministre-secrétaire général du gouvernement, Abdou Latif Coulibaly se livre dans un contexte de confusion politique particulière. 

Actualité oblige, Abdou Latif Coulibaly s’entretient avec Dakaractu pendant une demi-heure pour s’exprimer sur des questions politiques. D’un franc-parler que lui reconnaissent ses confrères journalistes et même les acteurs politiques, le secrétaire général du gouvernement a abordé la problématique de la liste de Yewwi Askan Wi qui insiste sur la validation de sa liste des titulaires. Abdou Latif Coulibaly considère qu’il est regrettable que « des gens violent manifestement la loi, et qu’il n’y ait aucune conséquence pour eux. D’ailleurs, il est absurde de crier au complot alors que manifestement, ils sont fautifs ». 

Ainsi, selon l’ancien ministre de la culture, tout ce bruit de la part de la coalition Yewwi Askan Wi n’avait simplement pas sa raison d’être. Allant plus loin, Abdou Latif Coulibaly donne son avis sur les manifestations de l’opposition, mais reste convaincu que la dynamique démocratique du Sénégal ne souffre d’aucune entrave. En sus de cela, le ministre- secrétaire général du gouvernement estime que personne ne peut la mettre en péril : « Aucune structure politique, n’est en mesure par ses effets personnels, de mettre en péril la démocratie de notre pays. Je ne crois pas qu’il puisse y avoir un meeting politique ou une manifestation qui peut conduire à un changement radical au Sénégal  », a encore soutenu notre interlocuteur.

Dans cet entretien, le SG du gouvernement est revenu sur le comportement des hommes politiques face à la conception de la démocratie qui, selon lui, est l’affaire de tous les acteurs et non pas seulement l’affaire de l’État.
Vendredi 24 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :