Enseignement, formation et notoriété des universités : Le cours magistral du Pr Mary Teuw Niane…


Lors de son passage dans l’Entretien avec Dakaractu, l’ancien recteur de l’université Gaston Berger de Saint Louis, se réjouissant de la reconnaissance de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar dans l’espace francophone, estime que les efforts au niveau de l’enseignement supérieur sont à multiplier. Le professeur de Mathématiques invite les autorités à privilégier encore plus la formation surtout à faire décroitre les effectifs.

Pour Mary Teuw Niane, dans les universités sénégalaises, particulièrement à Cheikh Anta Diop, les effectifs sont énormes. « Il faut diminuer les effectifs dans les universités et élever le nombre d' enseignants afin d’élever le niveau. Cela va impacter non seulement sur le niveau, mais aussi sur la surcharge pédagogique des enseignants… », a signifié l’ancien ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation qui s’exprime sur un sujet connu.


L’autre aspect à améliorer au niveau des universités, est la recherche. Selon Mary Teuw Niane, il est important de mettre à la disposition des enseignants et des étudiants les moyens qu’il faut pour produire de la qualité. Il faudra non seulement mettre le budget nécessaire et les ressources pour augmenter les équipements nécessaires. « Il est possible de porter l’Université de Dakar dans les meilleurs classements internationaux. Pour cela il faut augmenter la visibilité en utilisant couramment la langue anglaise et augmenter ainsi, nos possibilités de gagner en notoriété », propose l’ancien ministre.

Les problèmes structurels dans les établissements d’enseignement supérieurs sont visibles à tous les niveaux. L’ancien recteur de l’UGB, même si, reconnaissant les chantiers de l’État, considère que le Sénégal a bien le potentiel à exploiter pour être présent dans le classement des meilleures universités du monde.
Jeudi 20 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :