Émigration clandestine / Opération de patrouille : Virée en haute mer, à bord de "l'ANAMBÉ", avec les soldats de la marine nationale.


Au moment où l'émigration clandestine reprend de plus belle sous les cieux sénégalais, la marine nationale, consciente de son rôle prépondérant pour endiguer ce phénomène inquiétant, est plus que jamais sur le qui-vive pour juguler ce flux migratoire. C'est d'ailleurs ce qui a motivé cette mission de police en mer de la marine nationale sénégalaise, au sein du navire " ANAMBÉ, avec comme objectifs principaux : la recherche, la localisation suivie de l'arrestation et de l'escorte des embarcations en infraction.  

Revenant sur cette sortie en mer, le lieutenant de vaisseau Bacary Ndiaye qui a déroulé la feuille de route, de renseigner que plusieurs missions de patrouilles quotidiennes sont ainsi déployées au large de Dakar, Saint-Louis, Cayar, Mbour, Djiffère et au niveau de l'embouchure du fleuve Casamance. Un programme qui entre dans le dispositif spécial mis en branle depuis 2006, à la suite des arrivées massives de migrants clandestins au niveau des îles Canaries. 

Avec près de 212.000 km2 à couvrir, la tâche est loin d'être aisée pour les radars de la marine nationale, fortement sollicités avec des départs à toutes heures, de pirogues de fortune. Quelques jours après la collision survenue à 5 km au large de Dakar dans la nuit du 25 au 26 octobre, entre le patrouilleur Sangomar de la Marine nationale sénégalaise et une pirogue de migrants clandestins, cette sortie en mer aux allures d'opération de rachat, a permis à la marine sénégalaise de revenir sur son carnet de bord. 

À partir du centre de coordination, qui veille 24h / 24h, les divers renseignements sur les potentiels mouvements de pirogues sont traités en temps réel par les patrouilleurs de la mer. Pas moins de 18 sorties du genre sont organisées chaque semaine à partir des bases navales. 

Outre la lutte contre l'émigration clandestine au Sénégal, ces patrouilles maritimes permettent à la Marine nationale de marquer un peu plus le coup dans le cadre des opérations contre les activités de pêche illicites ou de trafic de drogue... 
Jeudi 29 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :