Élections législatives 2022 : Un soutien utile ou polémique de l’Imam Alioune Badara Ndao à Ousmane Sonko ?

Invité de Salon d’Honneur sur Walf’Tv, le prêcheur de Kaolack a répondu aux questions sur ses choix, à quelques encablures des élections législatives de juillet 2022. L’iImam Ndao s'est dit attiré par le comportement de Ousmane Sonko, dont « le parcours est sans faute », selon lui.


L’Imam Alioune Badara Ndao a annoncé sur le plateau qu'il soutiendrait le membre de Yewwi Askan Wi, en dépit de toute interprétation. « Je vais battre campagne pour Ousmane Sonko, parce qu’il a été clair dans sa position sur l’homosexualité », a-t-il dit.

Ses déclarations ont provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. De nombreuses internautes ont commenté les propos de l’Imam à la longue barbe blanche, qui estime que l’audio qui a fuité dans l’affaire Adji Sarr, « nous le savons tous, est une honte pour notre État ».

Toutefois, on pourrait reprocher au leader de Pastef Les Patriotes d'être soutenu par un religieux réputé proche de l’islamisme radical. D’ailleurs, certains l'avaient même pensé proche de la communauté Ibadou, notamment après l’apparition en voile de sa première épouse.

Et ses détracteurs avaient, à tort ou à raison, placé la question de l'islamisme au cœur de sa campagne présidentielle, en 2019. Le soutien de l’Imam Ndao pourrait donc soulever plusieurs interprétations.

D’un côté ou de l’autre, nombre d’observateurs vont certainement reprocher à Imam Ndao ce qu'ils interprètent comme « une colère contre le pouvoir », après son procès pour « apologie du terrorisme ».

L’Imam Alioune Badara Ndao n’a ni la notoriété ni le poids politique d’un Khalife général d’une confrérie, mais pourrait permettre à Ousmane Sonko d’élargir le cercle des soutiens de la coalition Yewwi Askan Wi, en perspective des élections législatives.
Mercredi 27 Avril 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :