Élection présidentielle : La coalition Dionne 2024 décline le programme de son candidat


La coalition Dionne 2024 a procédé ce mercredi 13 mars à la cérémonie de présentation du programme de son candidat Mahammed Boun Abdallah Dionne. Représenté par son mandataire, Mounirou Sy, son directeur de cabinet, Nohine Lo et Cie, le candidat à la présidentielle de 2024 s’est fixé un programme de 14.000 milliards à l’horizon 2029 pour l’émergence du Sénégal. Les grands axes articulés autour de son projet portent sur la réforme de l’État, l’éducation, la réforme territoriale, la réforme agraire (agriculture, pêche et élevage), la réforme de la production et technologique. Cependant, ces derniers se sont aussi exprimés sur certains points dont la question de l’emploi, la réforme judiciaire, les ressources pétrolières et gazières entre autres…

Conseil supérieur de la magistrature à la place ministre garde des sceaux...

Selon son mandataire Mounirou Sy, dans le cadre de la réforme de l’État, la coalition Dionne 2024 veut amoindrir les pouvoirs du président de la République afin qu’il ne puisse être le président du conseil supérieur de la magistrature et de retirer son ministre garde des sceaux du bureau du conseil supérieur de la magistrature, revoir la garde à vue parce qu’il estime « dans ce pays-là, pour un rien, tu es arrêté sur une simple accusation. 
Cette réforme permettra de consacrer la liberté et que l’arrestation soit l’exception, dépeupler les lieux d’incarcération et de détention (mac, maison d’arrêt et de correction) en construisant de nouvelles, mais aussi en les réformant pour les adapter au contexte de 2024 et plus, poser des sanctions supplétives, c’est-à-dire l’arrestation et l’emprisonnement peuvent être changés par des travaux d’utilité publique. Sur le plan de la réforme foncière, Boun Dionne pense à une décentralisation bien construite tout en réfléchissant sur des réformes à apporter.

Les propositions sur l'emploi des jeunes...

Sur la question de l’emploi des jeunes, le directeur de cabinet, Nohine Lo, estime que Boun Abdallah Dionne compte se baser sur les manquements à corriger sur les politiques publiques. À titre d’exemple, rien qu’en faisant la différence entre le formel sénégalais et le formel étranger, le candidat Boun Dionne s’engage à collaborer avec le secteur privé sénégalais afin qu'il puisse se développer pour créer de l’emploi. Car, dit-il, « l’État n’a pas vocation à créer de l’emploi mais à créer les conditions pour que les secteurs privés puissent créer les emplois qui conviennent. » 
 
Par contre, il y a des actions concrètes qui peuvent être faites mais l’emploi c’est le secteur privé qui doit créer ça et l’État va créer les conditions pour que ça puisse se faire. Pour ce qui est de la sécurité, La coalition Dionne 2024 est pour l’amélioration de la sécurité de proximité dans les quartiers pour assurer le bien et la paix des personnes dans certains quartiers. Pour ce faire, il appartiendra au candidat d’offrir des formations de qualité afin de permettre aux gens de trouver de l’emploi pour que l’insécurité et la petite délinquance diminuent davantage dans le pays.

perspectives pétrolières et gazières...

La coalition Dionne 2024 s’est aussi prononcée sur les perspectives pétrolières et gazières. Il s’agira pour eux, de revoir la structuration du capital des sociétés pétrolières et gazières autrement dit, revoir les accords pour plus d’économie dans les richesses. Sur le plan de l’industrialisation aussi, la coalition Boun Dionne 2024 a exprimé son souhait de s’associer à un secteur à l’extraction, dynamique, sénégalais en mettant en place un certain nombre de fonds souverains...
Jeudi 14 Mars 2024
Dieynaba Agne



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :