Éducation / Année scolaire 2021-2022 : « Le chef de l’État a décidé du recrutement de 3. 700 enseignants » (Mohamed M. Diagne, DFC/MEN)


Le déficit d’enseignant dans le système éducatif Sénégalais a souvent été décrié par les syndicats d’enseignants, la société civile et surtout les parents d’élèves.

Se faisant l'avocat de ces derniers, le Ministre de l’Éducation nationale, M. Mamadou Talla a plaidé la cause auprès du chef de l’État, qui a répondu favorablement à la requête.

Ainsi, « le chef de l’État a décidé du recrutement de 2. 500 enseignants pour l’élémentaire, 600 pour le moyen et 600 pour le secondaire. Ce qui fait un total de 3.700 enseignants qui seront déployés sur le terrain dès l’année scolaire prochaine », nous a confié M. Mohamed Moustapha Diagne, le directeur de la formation et de la communication, porte-parole du MEN. 

Il faut dire que ce nombre d’enseignants dépasse de loin les 2.500 que l’État avait l’habitude de recruter chaque année. Ainsi donc, avec ce recrutement massif, on va vers une diminution drastique des classes multigrades, des classes à double-flux et des effectifs parfois pléthoriques dus au déficit d’enseignants dans les établissements. Ces 3. 700 futurs enseignants devront être envoyés dans les inspections d’académie, dès la rentrée prochaine. En effet, dira le DFC/MEN, « le processus de recrutement est presque bouclé et ils seront envoyés en formation prochainement et seront donc déployés vers novembre-Décembre 2021 », a conclu M. Diagne...
Samedi 23 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :