Echauffements d'avant-match USA/Sénégal : Entre show et individualisme


Au Mondial de basket féminin 2018, deux heures séparent l'arrivée des joueuses à la salle et le coup d'envoi du match. Une longue attente qui permet aux joueuses de bien s'échauffer et de faire le show. 

Ce samedi, sénégalaises et Américaines qui se montrent sur le parquet n'ont qu'un but : enchaîner les tirs, avec l'aide des assistants de la FIBA. Une préparation très individuelle pour un sport collectif : les filles restent dans leur bulle et communiquent peu, à moins de deux heures du coup d'envoi de ce match comptant pour la première journée du groupe D.

Les 24 actrices sont libres de choisir leur rythme. Si la dernière heure précédant le match sert à enchaîner les lay-ups et à effectuer une mise en jambe, l'échauffement a démarré bien avant que l'enceinte ouvre ses portes aux fans.

Diana Taurasi, capitaine de l'équipe américaine est l'objet de toutes les attentions, avec son échauffement très personnel : dribbles, des tirs à trois points et pour finir un shoot depuis les côtés. La star américaine régale les fans, qui ont d'ailleurs le droit de pénétrer en avance dans le stadium de Santa Cruz Arena afin d'assister au phénomène. Son efficacité et sa dextérité quasi-parfaites sont connues de tous...
Samedi 22 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :