ENTRETIEN AVEC LIBASSE BASSE : « Le ni oui ni non du Président est juste stratégique... Sonko a joué, mais il a perdu... Macky tient à travers Abdoul Mbaye son seul mauvais Premier ministre »

Du débat sur le mandat à celui relatif à la hausse du prix de l'électricité, en passant par les échanges aigres-doux entre opposants et gens du pouvoir par rapport aux marches initiées par activistes et société civile, il semble se dégager un constat : la clameur gagne en importance.
Dans ce tourbillon qui ne dit pas son nom, Mamadou Libasse Basse a préféré sortir la grosse artillerie pour dégainer sur des leaders comme Ousmane Sonko, Abdoul Mbaye et Guy Marius Sagna.
Dans cet entretien avec Dakaractu, le jeune leader politique Apériste de Djeddah Thiaroye Kaw fait feu de tout bois.


 

Dakaractu : Le Président Macky Sall a fait son discours à la Nation, pensez-vous qu'il a été à la hauteur des attentes ? Pourquoi ?

 

Ce discours à la Nation est une tradition. Une occasion saisie par les Chefs d'Etat pour faire de mini bilans, commenter sommairement l’actualité et décliner les perspectives. Le Président Macky Sall ne déroge pas à la règle pour satisfaire à cette exigence républicaine. Mais il parle depuis 2012 à travers les actes qu'il pose, les chantiers qu'il élabore et les réalisations qu'il aligne. Son bilan est parlant et c'est pourquoi il n'a pas insisté dessus le 31 décembre dernier. Il est néanmoins revenu sur les questions qui brûlent l'actualité à savoir la campagne arachidière et l'arrivée de l'Eco à la place du Cfa. Il a surtout insisté sur l'avenir du Sénégal qui le tient, particulièrement, à cœur et pour lequel il s'est investi à réussir, comme il a dit, les plus larges convergences possibles autour des grandes questions d’intérêt national au cœur des politiques publiques. C’est tout le sens de son appel au dialogue national lancé au lendemain du scrutin présidentiel. Le 26 décembre, il a installé le Comité de pilotage du dialogue qui servira de cadre de facilitation des échanges sur les différentes thématiques à l’ordre du jour. Je reprends ses mots. L'autre aspect, c'est son face-à-face avec les journalistes. Un Président qui ne fait rien dans la transparence n'aurait pas risqué cette rencontre, qui plus est, était diffusé en direct par les médias. 

 

Dakaractu : Comment appréciez-vous sa réponse sur la question du mandat ?

 

Cest une réponse responsable. C'est absolument politicien et scandaleux de lire à travers la presse des gens utiliser des termes déplacés comme clair-obscur ou réponse mitigée etc.. Un Président de la République est au sommet de la hiérarchie gouvernementale et ses obligations sont énormes. Il ne peut pas se permettre de débattre tout le temps sur un sujet qui ne lui apporte rien et qui n'apporte aucun dividende aux populations.  C'est un débat entre politiciens qui n'est d'aucune utilité pour les Sénégalais qui ont fini d'élire un Président il ya juste 9 mois. Par conséquent,  cette question n'est pas une demande nationale. Alors que le Chef de l'État est élu pour s'occuper des questions d'intérêt national. Sa réplique de du " ni oui, ni non " est aussi une parade pour éviter que ce débat ne pollue ses rangs et sape ses ambitions. Et c'est ce qu'il a dit à vos confrères. Le oui provoquerait une guerre de positionnement et le non des marches cycliques de la part de l'opposition. Son ni Oui ni Non est stratégique et pas laconique. Il veut que les gens travaillent.  La phase 2 du Pse requiert une concentration et un sérieux absolu.

 

Dakaractu : Sonko a, en même temps que le Président parlé aux Sénégalais. Cela vous a-t-il gêné ?

 

Il a joué et il a perdu, Ousmane Sonko. Il n'est pas républicain et il n'a pas la posture d'un homme d'Etat. On a l'impression qu'il n'a pas de conseillers.  Comment peut-on discuter l'audimat à un Président de la République ? Il s'est rabaissé alors qu'il comptait faire le buzz. Il a été ridicule. Un homme politique doit être élégant et patient. Idrissa Seck, Khalifa Sall et les autres sont aussi des opposants politiques. Et pourtant, ils sont tous restés à la maison pour écouter leur Président s'adresser à la Nation. Je suis sûr, après  son camouflet, il n'aurait plus refait cet entretien. Et puis, il s'est même rabaissé puisqu'il n'était pas le premier choix de l'animateur de l'émission. Il n'a été qu'un pneu de secours.

 

Dakaractu : Abdoul Mbaye prédit un 2020 difficile et parle d'échec du Pse.

 

Au moment où le Président Macky Sall a livré un message d'espoir aux Sénégalais, Abdoul Mbaye a tenté d'installer le désespoir chez ces mêmes Sénégalais. Vous voyez combien les rôles diffèrent. Alors Premier ministre, il a bourlingué pour vanter la vision du Chef de l'État, pour la défendre et en étaler les vertus. Aujourd'hui qu'il a été remercié, il a changé de discours. Finalement, l'autre a raison quand il dit que les politiciens ont le propre de changer de discours quand ils changent de position. 2020 sera meilleure que 2019 s'il plaît à Dieu.  Le Président Macky Sall a réussi là où tout le monde a échoué. De tous les Premiers ministres du Président de la République, il a été le moins compétent, le moins attirant. Macky tient à travers lui son seul mauvais Pm. Mimi Touré et Mahammed Boun Abdallah Dionne ont été, à tous les niveaux, meilleurs que lui. Et les bailleurs ont accepté de dégainer 7000 milliards pour notre pays parce que le Pse a émerveillé à travers son contenu et dans sa concrétisation.

 

Dakaractu : L'électricité coûte désormais plus cher.  Un autre échec ?

 

La Senelec est devenue une boîte robuste. Il était temps de la laisser voler de ses propres ailes. Maintenant, par rapport à la hausse du prix de l'électricité, il y a eu des exigences soudaines qui ont obligé l'Etat à s'accommoder.  Et puis cette hausse ne touche pas tous les ménages. L'opposition manipule. Plus de 600 000 ménages seront épargnés. La subvention était jadis accordée à de fortes bourses qui n'en avaient pas besoin.

 

Et puis, l'électrification universelle doit être une réalité. Combien de familles utilisent encore la lampe tempête ou les bougies ? Et ces populations ont aussi droit à l'électricité. Et je conteste l'authenticité de ces factures brandies à travers les réseaux sociaux. 

 

Dakaractu : La campagne arachidière connaît des déboires. Déception?

 

Le Président Macky Sall a anticipé en renforçant le secteur de l'agriculture.  Il n’y a plus de bons impayés et les semences et engrais, depuis 2012 ont été  distribués à suffisance. Le prix fixé au producteur est bon. Acceptons que les 210 francs constituent un effort supplémentaire qui vise à aider les paysans. Maintenant, le paysan qui trouve un tarif plus conséquent sur le marché peut vendre. Toutefois, de grâce, que ces paysans qui ont contracté avec la Sonacos respectent les termes de ces contrats en vendant à l'usine l'arachide puisque les semences qui leur ont été octroyées, en partie, ont été fait sur cette base. Parfois, il est bon d'avoir un esprit citoyen.

 

 

Dakaractu : Échec de la politique de jeunesse ! Avez-vous un avis contraire ?

 

Le chômage a toujours existé chez les jeunes au Sénégal. Depuis son arrivée à la tête de ce pays, le Président Macky Sall a compris que la cause du fort taux de chômage était l'absence de qualification. C'est la raison pour laquelle  il a fait de l'enseignement technique et de la formation professionnelle un des leviers de sa politique. Et depuis, avec les Dac, les financements de la Der, de l' Anpej etc... beaucoup de jeunes se sont émancipés financièrement. Mais, bien évidement, Paris n'a pas été construite en un jour. N'oublions pas que plusieurs centres de formation technique  sont en train d'être construits à travers le pays. Sa vision est claire là-dessus. C'est l'occasion pour moi de saluer son engagement de faire davantage confiance aux jeunes en confiant à  certains d'entre eux des postes de responsabilité. C'est le cas de Néné Fatoumata Tall. 

 

Dakaractu : Guy Marius Sagna en prison. Une dictature rampante  ? 

 

Guy Marius Sagna est manipulé. Il est dans toutes les sauces. Il a combattu Auchan. Il a marché pour des questions de mandat. Il a marché contre la hausse de l'électricité. Il a le droit de passer toute sa vie à marcher mais  qu'il ne franchisse pas le ribicon. S'agripper aux grilles du Palais n'est pas un acte de bravoure mais un acte de banditisme. Il a maille à partir avec la justice et il doit répondre de ses erreurs. C'est tout ! Il n'est pas qu'un activiste et il n'est pas du tout de la société civile. C'est un militant de Pastef. Il est politicien. 

 

 

Dakaractu : Fermeture  de Sentv ! Une mesure politique de l'État et surtout un abus de pouvoir?

 

Que l'on ne mêle pas le Chef de l'État dans cette histoire. La Sen Tv a violé les lois et une autre télévision a été aussi mise en demeure.  Son prétexte qui a été de dire qu'elle a scellé un contrat qui se termine le 31 décembre est fallacieux.  Comment peut-elle s'efforcer à respecter les termes d'un contrat et refuser de respecter la loi. C'est de la délinquance médiatique. Je voudrais juste qu'on n’associe pas l'acte posé par le Cnra à la politique. Je demande aux responsables de cette chaine de télévision de revenir à de meilleurs sentiments et de savoir raison garder. 

 

Dakaractu : Macky est-il un bon Président? Pourquoi?

 

C'est un excellent Président. Et je ne le dis pas juste parce que je suis Mackyste. Ce sont les Sénégalais qui l'ont dit lors de la dernière élection présidentielle en le plébiscitant. Avec plus de 58% , on ne peut pas avoir un commentaire autre que celui ci. Il a la confiance des populations Sénégalaises. Ici à Pikine où j'habite, il fait l'unanimité. D'ailleurs,  bientôt, nous allons démarrer des tournées pour mieux sensibiliser les populations sur la nécessité qu'il y a d'adhérer à la politique du Président et surtout 5-3-5. Vous me donnez aussi l'occasion de lancer un appel à l'endroit des Sénégalais et surtout des populations de Djeddah Thiaroye Kaw, mon fief, de sortir massivement prendre part à la journée de nettoiement des quartiers initiée par le Chef de l'État. 

 

 

 

Vendredi 3 Janvier 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :