Dr Aloyse Waly Diouf : « C'est inadmissible que les rassemblements soient interdits dans les lieux de culte alors que dans les places publiques et les marchés, on note toujours des rassemblements »


Le docteur Aloyse Waly Diouf est revenu sur les modes de transmission des cas communautaires. Personne ne connaît le porteur du virus. C'est pourquoi il annonce que "nous allons renforcer les gestes barrières. Nous allons aussi encourager le port massif de masques", a-t-il confié à la Rfm.

Poursuivant, il ajoute que "Les autorités vont durcir les mesures sur l'interdiction des rassemblements. C'est inadmissible que les rassemblements soient interdits dans les lieux de culte alors que dans les places publiques et dans les marchés on note toujours des rassemblements. Les autorités locales doivent avoir de la rigueur en ce qui concerne les gestes barrières", note le directeur de cabinet du ministre de la Santé et de l'Action Sociale.

En ce qui concerne le secteur du transport, le risque est permanent. Les mesures sont toujours bafoués et les voyageurs sont exposés. C'est pourquoi, "une évaluation sera faite avec les transporteurs et d'autres mesures restrictives seront appliquées. Car les cas communautaires augmentent de jour en jour. Ce qui est inquiétant". 

"Nous appelons les gouverneurs de région à prendre encore des mesures sévères pour qu'on n’arrive pas au point de non-retour qui va déboucher sur la prise de mesures qui seront socialement difficiles auprès de la population. Et pour ne pas y arriver, nous invitons les citoyens à un sursaut d'orgueil comme c'est noté avec le vaccin pour stopper net les cas communautaires", invite-t-il. 

"L'apparition des cas communautaires doit nous permettre de changer les paradigmes dans la gestion du respect des mesures. Les populations doivent changer de comportement et renforcer la lutte individuelle autant que l'État dans le respect des mesures doit être  plus rigoureux. Et c'est pour bientôt.

À titre d'exemple, le ministre de l'intérieur a arrêté la délivrance  des autorisations depuis hier. À tous les niveaux, obliger les citoyens récalcitrants à respecter les consignes et à respecter la vie des autres. Il faut que certaines populations comprennent que leurs comportements peuvent mettre en péril la vie des autres", conclut-il.
Mercredi 8 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :