Doyen Laye Diaw sur Golbert : « Mon seul regret est que nous ne pourrons pas lui rendre l’hommage qu’il mérite »

À eux deux, ils représentent parfaitement cette race de journalistes sportifs qui ont fait rêver pendant longtemps les amateurs de foot à travers les ondes de la radio; Abdoulaye Diaw et Alioune Badara Diagne Golbert. Ce dernier emporté par la maladie est partie sur la pointe des pieds. Une lourde perte, de l’avis du doyen Laye Diaw qui a cheminé avec Golbert pendant des décennies. Son seul regret est qu’on ne puisse pas rendre un hommage national au journaliste-artiste-comédien…


« J’ai perdu un compagnon avec qui je chemine depuis des années. Golbert était mon grand frère à radio Saint-Louis où je l’ai trouvé en 1965. Il y était avec Ahmed Bachir Kountah, notre directeur Pape Racine Sy…  Alioune Badara Diagne Golbert était quasiment l’homme à tout faire au niveau de la radio Saint-Louis, il se chargeait de tout. Donc ce n’était pas du tout une surprise pour nous quand il a finalement ouvert sa propre radio téranga Fm. »
« Je pense que Golbert fait partie des rares personnes qui n’ont pas d’ennemis et ou d’adversaires dans ce pays. Tout le monde est unanime sur le fait que c’était un véritable régulateur social, un homme pacifique qui œuvrait pour l’intérêt général… Sa ville natale Saint-Louis représentait tout pour lui. »
« Mon seul regret est que nous ne pourrons pas lui rendre l’hommage qu’il mérite, à cause de l’actuelle situation qui prévaut au Sénégal touché par le coronavirus. » 
Vendredi 3 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :