Dougar / Litige foncier opposant les habitants à Demba Ramata Ndiaye : « Les populations vont sortir si rien n’est fait. Elles vont se battre pour défendre leurs terres. » (Daouda Faye/CRADD)


Dougar / Litige foncier opposant les habitants à Demba Ramata Ndiaye : « Les populations vont sortir si rien n’est fait. Elles vont se battre pour défendre leurs terres. » (Daouda Faye/CRADD)
Le feu couve à Dougar, une localité qui se trouve dans la commune de Diamniadio tristement célèbre pour des litiges fonciers qui défraient  la chronique. Cette affaire-ci oppose les propriétaires terriens au sieur Demba Ramata Ndiaye, un promoteur immobilier.

Selon Daouda Faye, coordonnateur du Cadre de réflexion et d’action pour le Développement de Dougar,  « Avec la complicité de certaines autorités, un promoteur du nom de  Demba Ramata Ndiaye veut profiter du Covid-19 pour mettre la main illégalement sur nos terres. On a appris de source sûre que la DSCOS doit faire une descente sur le site pour procéder à des démolitions. On est en période de crise sanitaire et on est respectueux des mesures prises par nos autorités allant dans le sens d’éviter des rassemblements ».

 Ainsi, M. Faye lance un appel aux autorités compétentes afin qu’elles prennent toutes les dispositions pour éviter que pareille situation ne se produise. «  C’est une alerte! Les populations vont sortir si rien n’est fait. Elles vont se battre pour défendre leurs terres », dira-t-il. Madame Ndour, la représente du cabinet de consultance chargé de l’affaire, va plus loin et explique les tenants et les aboutissants de cette affaire. Selon elle, « Ce promoteur avait un lotissement et des protocoles d’accord avec certains propriétaires de terrain sur 6 ha. Il a fait une extension de 13 ha sans l’accord des principaux concernés. Il s’est retrouvé avec des attestations qui datent de 2018 qu’il prétend ne pas détenir. Les propriétaires qui veulent entrer en possession de leurs papiers se sont rapprochés du cabinet qui est le nôtre. On veut entrer en possession de ces attestions ou exclure M. Ndiaye du site ». Néanmoins à leur grande  surprise on leur apprend que le mis en cause doit se rendre sur le site en question ce lundi 20 Avril avec une institution policière pour faire son lotissement. « Ce qui risque de créer des problèmes parce que la population ne va pas se laisser spolier sans pour autant réagir. Ces gens veulent profiter du confinement créé  par l’état d’urgence du Covid-19 pour réaliser leur projet. On veut avertir les autorités de ce qui risque de se passer si rien n’est fait », ajoutera Madame Ndour.

Le président de la République a sorti un décret cette semaine, disant « que tout acte judiciaire, administratif doit être  annulé jusqu’à nouvel ordre », selon la représentante dudit cabinet. Alors "pourquoi un service de l’État déroge-t-il à cette règle pour réaliser les projets funestes d’une personne privée", s’exclament les populations de Dougar qui n’écartent pas la possibilité de descendre dans la rue. Nos tentatives pour joindre M. Demba Ramata Ndiaye n'ont pas abouti, mais nous restons à sa disposition pour une éventuelle réaction... 
Dimanche 19 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :