Disparition du joueur Emiliano Sala / Les dernières évolutions : La thèse du crash de l’avion se précise


Des débris retrouvés sur la zone que survolait l’appareil…

Disparu des radars depuis 21h lundi soir, l'avion d'Emiliano Sala est toujours introuvable malgré de nombreux moyens mis en œuvre pour le retrouver. Ce matin, la police de Guernesey a indiqué qu'elle reprenait les recherches après les avoir suspendues pour la nuit. De son côté, le chef des opérations de recherche de la Channel Airline Airsearch, qui dispose de deux hélicoptères sur place, indique que des débris ont été retrouvés sur la zone sans pouvoir assurer qu'ils proviennent du petit appareil qui transportait l'attaquant argentin.
Après avoir été stoppées à 18h mardi soir, les recherches ont repris ce matin à 8h30 dans une zone encore non explorée. « Deux avions ont décollé et vont mener des recherches dans une zone ciblée où nous pensons qu’il y a la plus grande probabilité de trouver quelque chose, basée sur l’analyse des marées et de la météo depuis la disparition de l’avion. Les zones côtières autour d’Aurigny ainsi que les rochers et les îles seront également explorés depuis les airs », peut-on lire sur le compte twitter de la police de Guernesey en charge des recherches. 
Le dernier message audio de Sala à ses proches "Papa j'ai peur..."
07:
Juste avant la disparition tragique de l’avion de lequel il se trouvait dans la nuit du lundi au mardi le joueur avait comme un mauvais pressentiment dans ce message glaçant qu’il avait envoyé à son père "Je suis dans l'avion, on dirait qu'il va tomber en morceaux, et je pars pour Cardiff" (pour rejoindre son nouveau club), a dit l'ancien joueur de Nantes dans un message transmis via la messagerie WhatsApp et reproduit par des médias argentins. "Si dans une heure et demie vous n'avez plus de nouvelles de moi, je ne sais pas si on va envoyer des gens pour me rechercher, parce qu'on ne va pas me trouver, sachez-le. Papa, qu'est-ce que j'ai peur !", ajoute-t-il.
 
 
 
Ce que l'on sait de l'avion qui transportait Emiliano Sala


Emiliano Sala a pris place à bord de l'avion léger PA 46 Malibu, "The Piper Malibu", dans la soirée, ce lundi 21 janvier 2019. L'avion privé a décollé peu avant 20 heures de l'aéroport de Nantes-Atlantique, avec une autre personne à son bord, en direction de Cardiff. Il aurait très vite disparu des écrans radars, vers 20h30, alors qu'il survolait la Manche dans des conditions climatiques difficiles. L'avion était attendu à Cardiff vers 21 heures. Selon John Fitzgerald, l'un des responsables des opérations de recherche, interrogé par So Foot, l'avion d'Emiliano Sala volait à environ 2300 pieds (700 mètres) quand il a perdu le contact. Il a ensuite pu "parcourir entre trois et quatre kilomètres supplémentaires". "Ce qu'on ne sait pas, c'est si c'était une descente contrôlée ou s'il a piqué dans l'eau", poursuit-il. "Il a dû arriver quelque chose de catastrophique", indique en tout cas John Fitzgerald, qui estime que l'avion a pu se briser en vol ou s’écraser en entier sur l’eau.

 
Mercredi 23 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :