Déthié Fall rétrogradé pour les beaux yeux des alliés : L'absence de démocratie flagrante dans les partis.


La nouvelle est tombée drue comme un couperet. Déthié Fall n’est plus le Vice-Président de Rewmi. Le désormais ex-numéro 2 pourtant chouchouté au temps des vaches maigres, paye sa sortie contre le nouvel allié lors du passage du ministre de l’agriculture à l’hémicycle ce vendredi.

Désormais comme « mbourok sow » avec le Président, Idrissa Seck n’entend laisser un quelconque responsable du parti « gêner » cette alliance. 

Selon les informations de « Dakaractu » d’ailleurs, c’est le poste de Vice-Présidente qui a été tout bonnement supprimé. Un signal pour les nombreux dépités du parti à garder leur calme ? Pour le Chef, il est hors de question de se laisser divertir.

Il l’a d’ailleurs fait savoir lors de la tenue du secrétariat national ce dimanche à Thiès. « Quand je quittais la coalition BBY en 2013 suite à ce qui s'est passé, je savais que je pouvais perdre deux ministres que j'avais fait nommer au gouvernement et cela ne m'a pas arrêté. (…) Vous comprendrez fort aisément que perdre un député ne sera pas un problème pour moi », a dit le leader de Rewmi devenu Président du CESE.

Des mot durs qui mettent encore plus en évidence le manque de démocratie dans les partis politiques sénégalais. 


Et pourtant Idrissa Seck, habitué au retournement de vestes multiples, avait surtout toujours mis son franc parler au service de Wade. Et même au-delà, assumant ses positions qui lui avaient valu la guillotine. Et cette sortie d’un député, au service du peuple valait-elle une sanction à ce niveau ? 

Si Idrissa Seck reconnaissait en Macky Sall d’avoir tous les défauts de Wade et aucun de ses talents, en se démarquant de cette manière d’un de ses plus fidèles alliés, la question qui se pose est : à Idy reste t-il encore du talent? 
 
Lundi 30 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :