Dérives sur internet / Macky Sall veut stopper net l’hémorragie : « Il n’est pas question de remettre en cause quelque liberté que ce soit, mais il faut limiter les abus! »


Le 8e forum paix et sécurité de Dakar a aussi été l’occasion pour le président de la République Macky Sall, d’évoquer la question des dérives sur internet. Le chef de l’État qui a procédé au lancement de cette édition à Diamniadio, est bien pour le renforcement de la lutte contre la cybercriminalité. « Cette frénésie quotidienne des réseaux sociaux est aujourd’hui devenue une fabrique massive de fake news et de manipulation. Le monde réel est à la merci d’un monde virtuel qui répand à haut débit la tromperie, le populisme, le radicalisme, la haine et la violence qui sont autant de pratiques malsaines qui ne peuvent relever de la liberté d’expression », a soutenu le chef de l’État en présence de ses hôtes venus de plusieurs pays et aussi des membres du gouvernement.
 
Selon le président Macky Sall, droit et liberté vont de pair avec responsabilité. Car, nulle liberté ne donne licence à l’atteinte des droits et à la dignité d’autrui. Il n’est pas aussi question de saper la cohésion sociale et la stabilité institutionnelle d’un pays. Il y a urgence de renforcer les moyens de lutte contre la cybercriminalité, c’est d’ailleurs la vocation de l’école de cyber sécurité à vocation régionale mise en place par la Sénégal et la France et qui doit former des experts dans ce domaine, » note le chef de l’État.
 
Dans le même esprit, le président de la République estime qu’il est temps de réglementer les réseaux sociaux pour en limiter les abus. « Il nous faut limiter tout acte favorisant la promotion de la violence et de la haine dans nos pays », a-t-il conclu...
Mardi 25 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :