Démission de Badara Gadiaga du Parti Rewmi : Idy désormais inaccessible, la saignée pourrait se poursuivre


Badara Gadiaga, membre du Secrétariat National et de la Cellule de communication du Parti Rewmi, a claqué la porte de sa formation politique hier. Il l’avait annoncé dans un communiqué sans en donner les raisons, évoquant une décision mûrie après une sérieuse réflexion. Conseiller municipal à la mairie de Grand Dakar, où il milite, Gadiaga était encore un des rares qui maintenait encore le flambeau du parti « Orange » à Dakar. Sa démission ne sera pas sans conséquence puisque annonciatrice d’une crise majeure qui risque de frapper le parti arrivé deuxième à la Présidentielle de 2019.   Et le leader de Rewmi, Idrissa Seck, nommé Président du conseil économique social et environnemental (CESE) n’y est pas étranger.
 En effet, selon les informations de Confidentiel, beaucoup de responsables de Rewmi soulignent en privé que leur mentor est devenu injoignable depuis qu’il a accédé à son poste, « beaucoup d’entre eux se disent laissés à eux-mêmes », écrit la publication. Avant Gadiaga, rappelle CLQ, Déthié Fall avait pris ses distances et d’autres responsables pourraient emprunter le même chemin dans les mois à venir si Seck continue de leur faire la sourde oreille. Pour cause les responsables de seconde zone, aussi bien dans sa base de Thiès ou d’ailleurs n’ont pas encore trouvé de strapontin. Cependant, reconnaît la source, le président du Conseil départemental de Thiès dispose de ressources limitées. Ce qui augure encore des frustrations dans les rangs de son parti, et cela malgré qu’il « a recruté beaucoup de conseillers de haute facture pour accomplir sa mission avec des salaires tournant autour du million ».
 
 
Vendredi 19 Mars 2021
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :