DU NDIGËL KHALIFAL À L'ARRÊTÉ MUNICIPAL / Le maire de Touba sort son bâton et déclare la guerre aux transgresseurs des interdits contenus dans le « nouveau code ».


Vingt-quatre heures après le ndigël du Khalife traduit par la publication d'un code de conduite listant les interdits sur l'étendue du périmètre sacré de Touba, c'était au tour ce jeudi, du maire de la cité de sortir son bâton. Abdou Lahad Kâ n'a guère perdu de temps pour produire un arrêté dont ampliation a été faite au sous-préfet qui a signé, au commissaire de l'hôtel spécial de police de Touba et à la brigade spéciale de gendarmerie de Touba.

Le document est composé des trois articles suivants :

Article 1 : Il est formellement interdit sur toute l'étendue de la commune de Touba Mosquée l'usage, la consommation, la vente de tabac, d'alcool, de la drogue, l'organisation de combats de lutte, l'organisation de match de football, le port de vêtements indécents, la dépigmentation, le port de cheveux naturels, le charlatanisme, les jeux de hasard ou de toute autre activité illicite.

Article 2 : Les contrevenants s'exposent à des sanctions conformément au ndigël du Khalife

Article 3 : Le présent arrêté qui prend effet à compter de sa date de signature sera enregistré, communiqué et publié partout où besoin sera.

Autant dire que rien ne sera plus comme avant à Touba...
Jeudi 4 Juillet 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :