DÉCRYPTAGE - Locales de 2022 en pleine Coupe d’Afrique : Quand Matar Ba, Augustin Senghor et Abdoulaye Sow seront dans l'embarras.

Fédéraux et ministre de tutelle convergeront vers le Cameroun pour soutenir l’équipe nationale dans une Coupe d’Afrique décisive, en pleine préparation du scrutin, local certes, mais dont l’impact sur la compétition reste certain.


L’exécutif a d’ores et déjà programmé la date des élections locales de 2022 pour le 23 janvier. Soit en pleine Coupe d’Afrique des nations (CAN), qui se déroulera du 9 janvier au 6 février au Cameroun. Voilà qui ne va pas arranger les affaires de certains fédéraux et du ministre des Sports, qui ont été investis sur les listes de Benno Bokk Yakaar (BBY) aux prochaines élections locales. 

Facile de présager un impact prégnant de cette compétition sur leur participation à cette phase décisive du processus électoral. Le ministre des Sports, Matar Ba (Fatick), le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Augustin Senghor (Gorée), et le ministre de l'Urbanisme, du Logement et de l'Hygiène publique, Abdoulaye Sow (Kaffrine) seront indubitablement dans l'embarras, la campagne électorale et la CAN 2022 devant se dérouler concomitamment. 

Les huitièmes de finale prévus entre le 23 et le 26 janvier, il leur faudra choisir entre compétition sportive et électorale. Quel que soit le côté où l’on se trouvera, le dirigeant du sport, candidat aux locales, aura la tête ailleurs. En effet, à moins d'avoir le don d'ubiquité, Matar Ba, Me Augustin Senghor et Abdoulaye Sow devront, en un moment, choisir la CAN ou les Locales.

Il est clair que l’équipe fédérale et la tutelle jouent plus gros qu'il ne le laissera transparaitre. Coupe d'Afrique ou élections locales, il va falloir choisir une priorité...
Mercredi 17 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :