Crise économique liée au coronavirus : Faut-il appeler à la « grève des loyers » au Sénégal ?

Alors que la « grève des loyers » est déjà lancée par des milliers d’américains et d’européens, des sénégalais semblent évoluer vers l’idée de ne pas payer leur loyer, ou de le payer en retard. Certains ont déjà réclamé à leurs bailleurs un report des mensualités locatives.


C'est la « requête » que défendent des locataires, si l’on en croit un agent immobilier. « Ils ont décidé de ne pas payer leur loyer à temps, nombreux ont perdu leur emploi, à cause des restrictions liées au coronavirus », nous apprend-on.

En effet, des familles ou personnes seules ont vu leurs revenus baisser alors que les charges locatives demeurent. Elles sont touchées de plein fouet par la crise économique liée au coronavirus et pourraient ainsi appeler à un mouvement.

D’ailleurs, des appels du pied sont faits aux associations de consommateurs pour qu’elles fassent pression sur le gouvernement afin qu'il mette en place des dispositifs d'aide. Les locataires d’appartements, de villas, restaurateurs, commerçants, entre autres, sont de plus en plus nombreux à se confronter à des difficultés. Ils ont du mal à payer leur loyer à ces temps durs.

Après un coup dur lié à la crise sanitaire, le mieux est de décréter un moratoire sur les loyers des « locataires capables de justifier de leurs difficultés ». Même si certains bailleurs ne veulent entendre parler de « moratoire sur les loyers ». L'idée d'un moratoire fait frémir.

 
Mercredi 6 Mai 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :