Crise dans l’éducation, gestion de leur réseau : Les enseignants de l’Apr apportent leur contribution et tournent la page Youssou Touré


Crise dans l’éducation, gestion de leur réseau : Les enseignants de l’Apr apportent leur contribution et tournent la page Youssou Touré
Le réseau des enseignants de l'Alliance pour la République (Apr) s'est donné rendez-vous ce samedi avec pour objectif, « la relance des activités du réseau ». Ibrahima Fall, membre du directoire national de l’APR, Térence Senghor, Haut conseiller des collectivités territoriales, le Pr Cheikh Ahmed Tidiane Diallo ont pris part à cette activité.
Selon Mame Ibra Ba, Inspecteur de l'enseignement et Sg-adjoint au Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), il a été question lors de ce conclave d’échanger autour de cette crise qui est en train d'impacter sur les apprentissages et qui crée un retard dans le développement, la prospérité des pays.  Et, après analyse de ce contexte, a-t-il ajouté, «  nous avons invité les enseignants, puisqu'il y a des efforts et des propositions conséquentes qui sont faites par le Gouvernement, de lever le mot d'ordre et de regagner les salles de classes. La place de l'enseignant ce n'est pas la maison, encore moins la rue. Mais, c'est quelqu'un qui doit être avec les élèves, c'est quelqu'un qui doit les aider, qui doit travailler pour l'atteinte des objectifs du Plan Sénégal Émergent (PSE).  Le réseau des enseignants de l'Apr, à travers cette rencontre, invite ses collègues à un sens élevé des négociations, et à lâcher du lest ». Car, estime l'inspecteur de l'enseignement, négocier, également, c'est laisser les avantages qu'on pourrait acquérir en tenant compte du principe de réalisme.
« Parce que nous sommes un pays en voie de développement. Le budget de l'éducation tourne autour de 480, voire 500 milliards F Cfa. Une année blanche, une année de perdue, c'est un investissement de 500 milliards de perdus. Et on a vu, à travers le rapport, que deux (2) à quatre (4) mois de grève pendant quatre (4) ans c'est une année de perdu. Et chaque année, au moins, l'apprenant doit faire 700 heures pour avoir le seuil minimal de maîtrise, si l'on sait que chaque année, on tourne autour de 500 à 600 heures. Ce serait une perte énorme. Il n'y a pas d'enseignant de l'Apr et d'enseignant neutre. Un enseignant, c'est quelqu'un qui professe. On est une famille qui restera unie et indivisible. L'éducation est prioritaire pour les enseignants, pour les parents et pour l'État. Raison pour laquelle il invite à un dialogue pour trouver des solutions à ce fléau». 
Cheikh Dicko chargé de la communication du réseau est lui aussi d’avis que toute cette synergie doit être développée  pour que les enseignants, le Gouvernement, l'ensemble des acteurs, tous ceux là qui gravitent autour de l'éducation, concourent à pacifier l'espace scolaire, essayent de trouver une solution.
Sur un autre point et relativement à la gestion du réseau par Youssou Touré le coordinateur, cette frange a dit tourner la page du ministre conseiller. Il reproche une gestion clanique des finances du réseau et un manque de crédibilité chez l’ancien Secrétaire d’Etat à alphabétisation.
« Nous ne reconnaissons plus Youssou Touré comme coordinateur Apr du réseau des enseignants. Cela s'explique amplement. Au vu, en tout cas, du temps qu'on a fait ensemble, tout le monde s'accorde aujourd'hui pour dire que Youssou ne fait pas l'affaire. Youssou Touré n'est pas crédible. Quelqu'un qui se dédit à la dernière minute, quelqu'un qui n'a aucune considération pour le Gouvernement qui l'a investi. Qu'est-ce que le Gouvernement de Macky Sall ne lui a pas donné? Youssou Touré est quelqu'un qui se laisse aller à des légèretés, quelqu'un qui ne travaille pas, véritablement, pour le compte de l'Apr. La totalité ou presque des enseignants du réseau l'a laissé. Il fait une gestion clanique des finances du réseau, des sous du Conseil national du réseau des enseignants et il est entouré de sa femme et d'une petite bande qui s'approprient de ces fonds. Ces sous font l'objet d'une gestion exclusive de Youssou qui les utilise à des fins personnelles. Nous allons nous battre sur le terrain. Et la réalité, c'est qu'aucun enseignant au niveau national, ne croit à Youssou Touré, c'est ça la réalité ».
Dimanche 18 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :