Covid-19 au Sénégal : « 16326 prélèvements effectués depuis le 2 mars, le pic atteint le 1er mai » (Institut Pasteur)

16326 prélèvements ont été effectués sur autant de personnes dans le cadre du dépistage et de la prise en charge du nouveau coronavirus depuis la détection le 2 mars 2020du premier cas de Covid-19 au Sénégal, a révélé samedi, Dr Amadou Sall.


« Le premier cas suspect a été testé le 26 février 2020 et le premier cas confirmé, le 2 mars. Le 1er mai, c’est-à-dire hier, nous avons atteint un pic, avec 1034 cas suspects testés en une journée », a dit le directeur de l’Institut Pasteur de Dakar, faisant le point bimensuel sur la situation du Covid-19 au Sénégal.

Les prélèvements des cas suspects ont été réalisés par l’Institut Pasteur de Dakar, mais aussi par deux laboratoires mobiles déployés à Touba et à Kolda, sur instruction du ministre de la Santé et de l’Action sociale. L’installation de ces labos mobiles a pour but, selon lui, de renforcer la lutte au niveau des régions et permettre une détection précoce des cas.

Le directeur de l’Institut Pasteur d’indiquer que le laboratoire mobiles déployé à Touba a réalisé depuis le 14 mars dernier quelques 2341 tests diagnostiques d’infection au Sars-CoV-2. Une manipulation d’échantillons qui proviennent de 9 régions du Sénégal, notamment Diourbel, Louga, Fatick, Kaolack, Kaffrine, Matam, Kédougou et Sédhiou.

Les différentes techniques utilisées ne détectent pas le coronavirus de la même façon, nous apprend encore le docteur.

On apprend encore que le prélèvement s’est fait dans quelques laboratoires, mais l’analyse elle-même est concentrée sur quelques-uns qui disposent des capacités techniques pour la faire.  

« Le laboratoire mobile de Koda a testé 1656 prélèvements depuis le 9 avril. Les échantillons provenaient de régions de Ziguinchor, Tambacounda, Sedhiou et Kolda », a expliqué le Dr amadou Sall.
Samedi 2 Mai 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :