Covid-19 : Le message de Adja Sy aux acteurs de la culture.


Nous, sénégalais et sénégalaises, aujourd’hui plus que jamais notre responsabilité citoyenne individuelle et collective est interpellée dans l’effort de vigilance face à la propagation du coronavirus. Ensemble nous devons nous engager à adopter les habitudes et les gestes qui « sauvent ».

Considérons que se laver les mains et porter un masque sont les premiers gestes de solidarité puisqu'il consiste tout bonnement à protéger les plus fragiles, à savoir les seniors. Aucune génération n’a le droit de sacrifier une autre génération donc j’invite solennellement la jeunesse de mon pays à être un rempart contre la propagation du Covid-19 en faisant preuve d’engagement sans faille dans l’adoption des gestes barrières.

Rappelons-nous que l’état c’est nous, la nation c’est nous, le Sénégal c’est nous donc soyons notre propre gendarme et faisons preuve de rigueur et de compassion dans ce combat.

C’est aussi le lieu de poser la question à savoir : quelles formes pourraient prendre les gestes qui « sauvent » la culture ?

Le monde culturel se trouve aujourd’hui dans une situation alarmante, le monde du spectacle s’est arrêter d’un coup ! Les mesures de lutte contre le Covid-19 ont pris une nouvelle dimension depuis l’interdiction des rassemblements de personnes et la fermeture de l’ensemble des lieux culturels qui participent à nos traditions, à notre histoire commune  sonnant ainsi le glas d’une année sans culture et touchant à l’ADN de notre pays. Je ne dresserai pas ici la liste des institutions, établissements et évènements impactés.

C'est une catastrophe les acteurs culturels, les artistes, l’ensemble des métiers qui gravitent autour de la culture. Ils sont tous impactés ainsi que pour l'ensemble de leurs partenaires. Ces activités qui nécessitent parfois plus d’une année de préparation et outre l'investissement humain, c'est aussi une perte financière incommensurable. Ces artistes qui ne fonctionnaient que grâce à leurs spectacles sont dans le désarroi total. 

Ne faut-il pas un vrai plan de sauvetage pour la culture ? Ne faut-il pas des mesures exceptionnelles pour une période exceptionnelle? Ne devrions-nous pas nous mobiliser pour créer une vraie chaine de solidarité afin de défendre et de consolider le secteur culturel qui est le subtil équilibre entre développement économique et la justice sociale. Ne pourrait-on pas initier un appel à la solidarité pour mettre en place un fond commun d’aide à la culture qui n’aura rien avoir le fond COVID-19, mais qui viendra en appoint. 

Chers compatriotes, la culture nous a toujours apporté générosité et partage. Ces artistes ont toujours étaient là pour nous offrir des sourires appuyés, des rires enjoués et une évasion salvatrice.

Permettez-moi chers compatriotes de lancer un appel à la mobilisation aux amoureux des arts de la culture, ces hommes et ces femmes qui ont toujours étaient là pour la culture. Je lance un appel aux mécènes, aux ONG, aux fondations et coopérations internationales ainsi que les partenaires financiers pour qui la culture à jouer un grand rôle dans le rayonnement de leur institutions.

Professionnels de la culture, amateurs, artistes, citoyens engagés, associations, établissements publics et privés Soyons inventifs et solidaires! 
Mobilisons-nous ! Ensemble nous vaincrons !
Mercredi 12 Août 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :