Covid-19 / Barthélémy Dias sort de son mutisme : « L'heure est grave! Qu'on se donne la main car personne n'a le mérite! Ni moi, ni... Prions le bon Dieu car, c'est le seul qui peut nous... »


Se regrouper autour de l'essentiel, c'est à dire autour de cette question relative à la pandémie du Covid-19 qui a pris de grandes proportions dans le monde. Mais aussi, lutter pour son éradication dans notre pays. 

Ce sont les mots du maire de Mermoz/Sacré-Cœur, Barthélémy Dias qui était cet après midi en réunion avec les différentes sensibilités de la commune pour la mise en place d'un comité de réception, de contrôle et de distribution de l'aide alimentaire venant de l'État, de la ville de Dakar et de la commune. Dias-fils a soulevé certaines questions urgentes, notamment la transparence dans la gestion de cette crise.

 "C'est la première fois, en tant que maire, que je m'implique dans la distribution de denrées alimentaires parce que l'heure est grave. Il faut saluer l'engagement du président de la République dans cette dynamique, mais il est important de souligner qu'il n'y a ni confrérie, ni religion, ni politique... C'est le sénégalais qui a besoin de soutien, donc faisons tout dans la transparence", lance le maire de Mermoz/ Sacré-Cœur.

Dans cette distribution de vivres aux sénégalais, Barthélémy Dias estime que cela va se faire suivant cette répartition de l'État.

"Il faut que les sénégalais comprennent que c'est l'argent du contribuable qui est utilisé pour les soutenir ainsi que leurs semblables dans ce contexte particulièrement difficile. Donc personne n'a le mérite. On est tenu de l'appliquer car, étant élus pour cela, c'est à dire la transparence et l'équité", ajoutera Barth.
Toutefois, dans cette perspective de soutien au président pour la lutte contre le coronavirus, le maire Barthélemy Dias jugera que "L'État du Sénégal doit faire plus, car j’estime qu'il a les moyens de le faire".

Concernant le confinement, le maire de Mermoz/Sacré-Cœur pense qu'on en n’arrivera pas là, compte tenu des résultats que nos brillants médecins sont en train de faire.

Il demandera solennellement à tout sénégalais de prier le bon Dieu car, poursuit-il, "ce n'est que le Tout Puissant qui pourra nous sortir de cette situation inquiétante."
Mercredi 15 Avril 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :