Cour suprême : Le FDPEI a déposé un recours pour casser le décret convoquant le corps électoral le 24 mars 2024


Le Front démocratique pour une élection inclusive (FDPEI) vient de déposer sur la table de la Cour suprême un recours pour annuler le décret convoquant le corps électoral pour le scrutin du 24 mars prochain.



Le collectif qui était représenté par Mamadou Diop Decroix, Cheikh Tidiane Gadio, Mayoro Faye, Mouhamed Ben Diop et d’autres candidats spoliés, a rappelé, devant la presse que tout a été notifié au greffe de la Cour suprême. « Nous venons de déposer notre requête devant la Cour suprême pour contester ce décret qui trahit la loi électorale. Le président de la République devait se conformer à l’esprit de cette loi. Nous ne pouvons pas laisser cette forfaiture. Nous avons invité la Cour suprême à annuler ce décret » a précisé le porte-parole du collectif qui dénonce un simulacre d’élection vers laquelle, les 19 candidats s’acheminent. Pour Mamadou Diop Decroix, « il ne s’agit pas d’aller coûte que coûte vers une élection qui est, à la base biaisée ». 



Ce qui reste la préoccupation des candidats spoliés regroupés autour du FDPEI dans cette situation politique confuse, « c’est le respect de la loi électorale ». D’ailleurs, Diop Decroix rappelle que l’urgence devrait être au moins, la convocation des députés pour revoir la loi et ensuite fixer un délai qui serait en ce moment, conforme à la loi votée par la représentation nationale.
Lundi 11 Mars 2024
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :