Condamné à 15 ans de travaux forcés pour actes terroristes : Mouhamed Ndiaye fait appel et confie son sort à Me Massokhna Kane


Mouhamed Ndiaye, alias Abou Youssouf, a écopé de 15 ans de travaux forcés (transformés en réclusion criminelle) en première instance pour actes terroristes par association de malfaiteurs. Ce pêcheur originaire de Rosso Sénégal doit cette peine à son séjour dans les rangs de Boko Haram, au Nigeria. Le parquet lui reproche d’avoir combattu au sein de ce groupe terroriste vers les années 2015. Ce qu’il a contesté devant le prétoire de la salle 4 du tribunal de Dakar en 2018.
Il faut croire que l’homme continue de clamer son innocence car, à l’instar d’une dizaine d’accusés, il a interjeté appel et espère à cet effet, être acquitté. Pour atteindre cet objectif, l’accusé ne lésine pas sur les stratégies.
Ce lundi 28 février, il a, séance tentante, demandé à changer d’avocat. « Qui as-tu choisi ? », lui demande le juge. Il désigne « Pa bi » qui se révèle être Me Massokhna Kane. La robe noire aura ainsi la lourde tâche de faire sortir Mouhamed Ndiaye des griffes de la justice.
En première instance, il a été défendu par Me Ndéné Ndiaye. « C’est un garçon qui n’a pas de repère », avait-il dépeint son client qui visiblement n’est pas convaincu par sa plaidoirie...
 
 
 
 
Lundi 28 Février 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :