« Cité imbécile » : entre inquiétude et peur, les témoignages des victimes d’un « mauvais » voisinage.


À la « Cité imbécile », un bidonville situé non loin de Hann Village, entre l’autoroute et le chemin de fer, la vie dans cette cité ressemble plutôt à un bataclan. Ce qui occasionne directement une cohabitation loin d'être un soulagement pour les habitants du quartier Santhie de Yarakh. Depuis l'avènement de cette cité, une insécurité incommensurable règne au sein de cette localité pourtant au passé calme.

Présentement, les habitants de Santhie sont dans une insécurité quotidienne du fait des nombreux cas de vol, d'agression et parfois de viol. Ces agissements ont toutefois engendré des sentiments de profonde affliction chez ces populations minoritaires face au phénomène récurrent de  consommation de stupéfiants et d'abus  de boissons alcoolisées.

Ces derniers qui se considèrent néanmoins comme des « victimes » d’un mauvais voisinage, se battent becs et ongles pour faire éviter à leurs enfants cette cité, d’après d’eux, « malsaine ». Ainsi ils interpellent les autorités afin qu'ils prennent les mesures idoines pour arrêter ces malfrats qui sèment la terreur à Yarakh.   
Lundi 5 Juillet 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :