Cité "Imbécile" : Assane Ndiaye, Aïssatou Wade et Adama Diop traînés en justice pour proxénétisme, défaut de carnet sanitaire et vente de boisson alcoolisée.

Assane Ndiaye domicilié à la Cité Imbécile, Aïssatou Wade et Adama Diop ont comparu, ce mercredi 23 juin 2021, devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Pour le premier, il est poursuivi pour exploitation irrégulière de débit de boisson, et proxénétisme. Quant aux dames, elles sont poursuivies pour défaut de carnet sanitaire (prostitution clandestine). Finalement, le juge a relaxé les deux filles et condamné le nommé Assane Ndiaye de 2 mois assorti de sursis avant de le relaxer pour proxénétisme.


Cité "Imbécile" : Assane Ndiaye, Aïssatou Wade et Adama Diop traînés en justice pour proxénétisme, défaut de carnet sanitaire et vente de boisson alcoolisée.
C'est suite à une dénonciation du voisinage, que les prévenus ont été arrêtés par les forces de l'ordre à la Cité "Imbécile". 
Interrogé sur les faits, Assane Ndiaye n’a pas reconnu les faits. "C’est une maison en location. Et cela fait deux mois que je suis dans la maison. Je les ai trouvées là-bas. Je ne savais pas que je devais avoir une autorisation", se dédouane le mis en cause. 

Quant à Aïssatou Wade, né en 1992, traînée en justice pour défaut de carnet sanitaire (prostitution clandestine) avoue avoir cessé la prostitution depuis le mois de décembre passé. Toutefois, elle précise avoir loué une chambre là-bas à 20 mille FCfa. "C’est mon petit ami qui m’a convaincue de laisser cette pratique", a-t-elle déclaré à la barre. 

À son tour, Adama Diop, se déclarant comme  femme de ménage aux HLM, est poursuivi prostitution clandestine. Né en 2000, elle estime avoir cessé la prostitution depuis 2 mois. Lors d'une perquisition, des préservatifs et des papiers de toilette ont été découverts sur les lieux. 

Prenant la parole, le représentant du ministère public a fait savoir que les faits ont été clairement exposés. "Elles ont dit qu’elles ont cessé la pratique", souligne le parquet qui requiert leur relaxe. Et sollicite que le délit d'exploitation irrégulière d’un débit de boisson est constitué. Sur ce, le procureur requiert 6 mois d'emprisonnement ferme pour le prévenu Assane Ndiaye. 

La défense assurée par Me Iba mar Diop  plaide pour que le tribunal retienne le délit pour débit de boisson et de le relaxer pour proxénétisme. 

Le juge a fini par relaxer les dames et  également Assane pour proxénétisme avant de le déclarer coupable pour exploitation irrégulière de débit de boisson, et l'a condamné à 2 mois assorti de sursis et la destruction des objets saisis...
Mercredi 23 Juin 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :